Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 19:52

... en se demandant pourquoi
parfois on les regarde, telles qu'elles pourraient être, en se disant pourquoi pas..." (vanessa paradis)

 

avant d'avoir des enfants, on a des certitudes sur ce qu'il faut pour leur éducation, les faire grandir.
quand ils sont là, nos certitudes s'envolent
la valse des remises en question commence.
chaque enfant nous mène sur un chemin différent
et ce qui marchera avec l'un, n'aura aucun résultat avec l'autre.

 

cet enfant là est né "à part", du plus petit que je me souvienne
il a évité tous les moules, les cases où on aurait pu le ranger.
il a suivi un sentier tortueux que lui seul connaissait,
et bien souvent les "pourquoi pas?" ont pris le pas sur le pourquoi des choses.

en une vie avec lui, du haut de ses 15 ans, j'en ai vécu 1000
certaines que j'aurai voulu ne jamais connaitre,
mais voilà ai-je eu le choix?

 

d'étapes en errance, son chemin se trace.
alors bien sûr sa route sera différente, à son image.
il n'était pas dans le moule, ne l'est toujours pas,
il a refusé de se conformer, refuser la facilité d'être "comme"
le système le refuse et il a la force aujourd'hui de le rejeter,
de le dire haut et fort avec ses moyens à lui
d'aucun dirait qu'ils sont discutables,
mais voilà a-t-il eu le choix?

 

il a choisi sa voie, elle s'arrête là.
ses pas ne le conduiront plus au lycée.
il a attendu d'être entendu,
jusqu'à l'usure de sa confiance.
les hautes instances ont tapé sur les doigts de l'enfant récalcitrant, 
lui rappelant ses devoirs
au lieu de juste penser qu'ils avaient aussi des obligations envers lui.
mais voilà il parait qu'ils n'ont pas le choix....??? 

 

alors oui, le chemin de traverse qu'il prend n'est peut-être pas le plus simple,
ni pour lui, ni pour nous,
mais il a l'avantage de lui ressembler
et finalement n'est ce pas le plus important?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anzele 10/03/2011 18:27


Comme j'aimerais dire que j'ai refusé ces moules très jeune moi aussi...mais je ne l'ai pas fais!
Je suis allée au lycée puis en faculté...j'étais bonne élève, il fallait continuer.Seulement, moi, je n'y étais pas...aujourd'hui, je dis stop et je choisi ma voie, la vraie!
La route sera peut être longue et difficile mais je suis juste là où je dois être.
Mes parents m'ont toujours soutenue...je crois qu'ils ont eu raison!
Bonne route à lui!


Silo 14/03/2011 13:19



l'important est de choisir sa route quand on sait qu'on ne peut pas aller plus loin sur la voie qui n'est pas la sienne....bonne route!



rrrr 23/02/2011 12:19


Tu as raison, avec une moyenne de 30 par classe et 23 classes cela ne porte qu'à quelques 690 élèves à gérer par an et les qualités requises pour enseigner sont à redéfinir. Le collège unique n'est
pas une nouveauté, Bourdieu avait souligné en son temps ses limites, mais il a le mérite d'exister, notamment pour les plus démunis socialement et économiquement. Il serait souhaitable qu' esprit,
sensibilité et intelligence de ceux qui ont la chance de faire partie des privilégiés soient mis au service d'idées novatrices pour les victimes d'une fracture sociale de plus en plus nombreuses.


Silo 23/02/2011 12:57



je ne dis pas que c'est simple, je dis juste que c'est possible et qu'on rencontre parfois des gens investis et qui cherchent à aider et que bien trop souvent ça n'est pas le cas. 


alors oui on a de la chance d'avoir une école pour tous, mais il semble que le système ne puisse fonctionner en l'état et il me semble que certains modèles sont plus en adéquation avec le monde
d'aujourd'hui. Mais comme on nous l'a si bien dit, il est dur de faire changer les mentalités et que les textes officiels s'appliquent avec une dizaine d'années de décalage.


encore une fois je ne cherche pas la polémique, mais je parle d'une situation particulière et je crois qu'il y a l'EN en france et l'EN à l'étranger, et plus particulièrement en a*frique, 2
mondes à part....



rrrr 23/02/2011 07:20


De quel moule parlez-vous? J'ai toujours eu le sentiment d'être à part, aujoud'hui encore malgré les "collègues" desquels je devrais me sentir proche puisque tout le monde le dit, malgré ou à cause
des élèves et de leurs parents; je suis parent aussi et bien que réticente à l'idée de standardisation, je suis reconnaissante à l'école de ce qu'elle peut apporter à mes enfants(non, je ne suis
pas omnipotente)et de ce qu'elle m'a donné enfant et que je ne trouvais pas chez moi-ce qui me donnait vraiment l'impression et l'envie de ne pas être dans le moule. Le moule qui est évoqué, est-ce
cette contrainte inhérente à la liberté? Mon seul regret c'est d'être la spectatrice impuissante d'une lente et sûre dégradation de ce "moule" qui pourrait moins le paraître si on lui en donnait
encore les moyens humains et budgétaires.


Silo 23/02/2011 10:38



non le moule ce n'est pas qu'une question de liberté au sein de l'EN, le moule c'est celui dans lequel on veut faire rentrer les enfants à tout prix qu'ils aient des difficultés, ou qu'ils soient
en avance: tous apprendre au même rythme et de la même façon quelqu'en soit le prix.


et non tout ne dépend pas que des moyens humains et budgétaires mais bien souvent juste d'ouverture d'esprit et d'intelligence, de sensibilité tant au niveau des enseignants que des directeurs et
proviseurs de structure.



claicile 17/02/2011 08:31


où il est toujours question de confiance en l'enfant ... et d'acceptation aussi, c'est si difficile!


Silo 17/02/2011 11:13



c'est sûrement le plus dur à trouver et pourtant quelle richesse quand on a la combinaison de ces écoutes....



alexandra 14/02/2011 22:14


Tu sais mes deux enfants sont faits de ce bois là ! Pour le premier, j'ai eu un peu peur, mais surtout peur qu'il me le reproche un jour, car je le savais si intelligent que je ne pouvais douter de
sa réussite quelle qu'elle soit. Aujourd'hui il n'y a pas de personne plus appréciée, plus drôle, et plus recherchée en amitié que lui!...alors quand ma fille a pris cette décision elle aussi
d'arrêter l'école à 15 ans, on n'a pas du tout vécu la chose de la même façon. On savait que la route est plus longue,mais que bien entourée dans une famille aimante,elle aurait tout le temps de
trouver tranquillement le chemin...


Silo 15/02/2011 09:56



et qu'ont-il faut alex? entre leur arrêt et le moment où ils ont su....l'âge est quand même un handicap non?


mais ça me rassure de lire les témoignages de ceux qui ont parcouru ce chemin



macadam&macarons 14/02/2011 09:53


Un choix, quelqu'il soit est sans doute la plus belle chose car justement, au lieu de suivre le troupeau en tapant sur les moutons pour qu'ils restent dans le rang, on ouvre les yeux et on regarde
sur les cotés, derrière, au dessus de soi et on s'aperçoit qu'il y a autre chose. C'est la vraie vie, au fond, il n'y a jamais une seule solution pour un problème, mais bien plusieurs qu'il faut
étudier. Et puis un jour on trouve SA solution, pas parce qu'elle est la plus vraie, plus sure, meilleure, mais parce qu'elle correspond à SOI (son enfant) en tant qu'individu unique.
Bravo d'avoir su résister ; c'est parfois si difficile, si fatigant, si inquiétant aussi de se rendre sur des chemins moins balisés....


Silo 14/02/2011 14:25



c'est si paisble pour le moment sur ce chemin de traverse...tout doit se mettre en place, mais c'est en cours.



naline 13/02/2011 19:40


Les chemins de traverses sont parfois tellement plus riches et plus beaux ! C'est en tous cas ce que je lui souhaite !
Bonne soirée, Silo !


Silo 14/02/2011 14:21



je l'espère naline, pour lui ;)



mlca66 12/02/2011 18:11


ailleurs...forum eip...:-)
désolée je pensais que c'était clair


Silo 13/02/2011 18:08



je pensais bien à ce forum mais en fait je ne vois pas du tout qui tu es là-bas ;)



mlca66 12/02/2011 15:16


voici des nouvelles après t'avoir croisée sur un autre forum...
votre solution est donc le chemin de traverse...c'est parfois le plus court même s'il parait plus long... pour atteindre les étoiles
ici un petit garçon de 6 ans qui est déjà si grand, refuse l'idée même d'un moule,
une maman qui découvre qu'un moule peut être si inconfortable
un mammouth qu'elle se sent prête à affronter
bonne route


Silo 12/02/2011 15:31



alors me voilà fort intriguée....parce que là comme ça je ne vois pas qui tu es.


l'important c'est de ne pas arrêter sa route, après chaque chemin offre ses richesses je pense.


pour le mammouth, j'ai cru aussi pouvoir l'affronter et à force je m'y suis usée et surtt lui aussi d'attente en attente et je ne suis plus prête à risquer la vie de l'un de mes enfants juste
pour ce monument qu'est l'EN.


j'ai une autre bataille qui s'annonce avec une entrée en 6ème l'an prochain, avec les mêmes gens obtus et là j'avoue pour le moment, je coince....je cherche autre chose.


bon courage pour ton affrontement!



Frimousse 12/02/2011 14:30


Bien souvent, on sait ce dont on ne veut pas, avant de savoir ce que l'on veut... L'important est de ne pas aller contre soi.
Finalement, c'est probablement une chance que le système ne l'ai pas entendu, même s'il en a souffert. Parce que désormais, il va suivre SA route, avec votre soutien.
Des bises
Sandra


Silo 12/02/2011 15:33



lui a l'avantage de savoir ce qu'il ne peut plus supporter et de savoir ce qu'il veut faire et les coudées libres ma foi ça se dessinne pas mal...!!! oui ça sera sûrement sa chance après tant
d'année de souffrances.



Valérie/covaly 12/02/2011 08:34


Etre fidèle à soi... Peut être une des choses les plus difficiles à faire. Alors quand à 15 ans, on ne sait peut être pas encore tout à fait ce qu'on veut mais mais on sait déjà ce qu'on ne veut
pas, c'est beau je crois et très respectable aussi.
La fenêtre est ouverte et, et pour lui et pour vous aussi, ça doit être bien de respirer.
Le devenir de nos enfants... Vaste questionnement... Ici aussi, c'est de rigueur. (17 ans et 15 ans). Bon, je pense que je pourrai écrire pendant des pages... Donc j'arrête et vous souhaite un très
bon week-end à tous.


Silo 12/02/2011 12:35



il sait ce qu'il ne veut plus faire et il sait aussi ce qu'il veut faire pour coller le plus possible à ce qu'il projette pour son avenir: c'est sa force je pense de savoir depuis toujours, ou
presque.


tu es en plein questionnement toi aussi vu les âges....bon courage valérie



la sourisa à plumes 11/02/2011 14:53


Je ne connais pas du tout votre histoire mais en lisant ton post, j'ai pensé : "si cet enfant à un talent" cet arrêt d'une scolarité habituelle est logique, c'est un pas vers sa propre histoire et
sans doute un soulagement, une liberté... le début de sa route. Je le lui souhaite.
Bises


Silo 11/02/2011 17:04



oui c'est un soulagement, une liberté et le début de SON histoire....les tensions s'apaisent et il ne voit déjà plus tout à fait la vie sous le même angle et c'est bien ça le plus important!



Emilie 11/02/2011 07:50


Il y a parfois des décisions difficiles à prendre et d'autres qui s'imposent à nous...il n'y a pas d'autre choix possible!! mais avec l'amour et votre soutien il y arrivera...bonne route à vous
tous et bon courage. je t'embrasse


Silo 11/02/2011 16:57



émilie, c'était ça on n'a pas eu le choix là.



Carole 10/02/2011 19:17


Il faut souvent du courage pour prendre une décision, surtout lorsqu'elle va à l'encontre de la majorité bien pensante. Mais lorsqu'elle s'impose, alors pourquoi pas en effet, pour reprendre les
paroles... Avec vous à ses côtés, il a déjà bien plus de chances qu'un autre.


Silo 10/02/2011 19:47



je l'espère ;)



MissKa 10/02/2011 18:30


Il a déjà un atout indéniable c'est d'avoir des parents comme vous !!! Si la décision a été difficile à prendre, maintenant qu'elle est prise ça devrait permettre d'avancer dans la bonne
direction... c'est dur quand on ne rentre pas dans le moule de devoir lutter dans sa vie au quotidien, pour trouver sa place...
Bisous ♥


Silo 10/02/2011 19:48



je pense que c'est ce qui était le plus dur pour lui....


on en a parlé aujourd'hui, là il se sent respirer.



opio 10/02/2011 12:20


j'espère de tout coeur que c'est LA solution, ENFIN !
je t'embrasse


Silo 10/02/2011 18:47



dans l'immédiat, c'est la seule ;)



Nane 10/02/2011 08:46


Le moule, deux de mes filles sur 3 l'ont cassé et se sont précipité ailleurs, avec plus ou moins de brusquerie. Ce sont aujourd'hui les plus heureuses, parce qu'elles ont fait leur choix, aussi
difficile soit il. Ensuite il faut l'assumer. Elles le font, avec notre soutien, précisément parce que c'est leur choix. Vous avez raison, nous sommes là pour çà: accompagner. Et oublier les profs
qui nous ont présenté de fait leurs "condoléances", ou tout comme, lorsque les filles ont pris des chemins de traverse ! Impossible pour eux de les comprendre, ces chemins de traverse, ils ont
l'esprit trop étroit !


Silo 10/02/2011 18:46



les chemins de traverse ne sont pas compris par l'EN mais pas plus par bien des gens de notre entourage....ou alors ils les acceptent chez les autres mais certainement pas pour leurs enfants.
je découvre des réactions depuis cette prise de décision.
et il y a tous ceux qui tentent de nous convaincre de faire marche arrière....


je suis contente de lire le recul que vous avez par rapport au choix de vos filles. 



Agathe 09/02/2011 23:38


Je t'embrasse Silo.


Silo 10/02/2011 18:44



Martine 09/02/2011 21:42


L'essentiel est le bonheur de chacun quoiqu'il fasse

Et son choix s'il est le sien sera plus facilement assumé

Après il verra, chaque jour......


Silo 10/02/2011 18:44



oui un pas chaque jour suffit ;)



AlexandraToday 09/02/2011 20:52


Il y a un moment où on ne peut vivre leur vie à leur place, et où il faut les laisser aller, même si il nous faut du courage...


Silo 10/02/2011 18:43



on ne vit jamais à leur place et on se doit juste de les guider.... ;)



marieandco 09/02/2011 15:43


tergiverser, hésiter, peser les "pour" et les "contres", parfois demander conseil, tendre l'oreille, essayer, renoncer... puis décider décider décider, et alors foncer, foncer, foncer ! et ne plus
rien écouter d'autre que son coeur, le tiens, le sien !...yallah !!!


Silo 10/02/2011 18:41



il n'y a pas eu toute cette phase d'hésitation, la décision a du être prise dans l'urgence, en 5mn tout a basculé.


mais maintenant oui on fonce!!!!! ;)



beachGirl 09/02/2011 12:15


si il est bien,
voila bien l'essentiel ...


Silo 09/02/2011 12:26



"s'il est bien"


alors oui on sent que les choses s'apaisent et qu'il REVIT mais on ne balaye pas 12 ans de moule scolaire en quelques jours.....on doit se reconstruire, et regagner confiance en soi.



Geneviève 09/02/2011 11:59


à suivre le blog depuis un bon moment, on se rend compte que vous êtes des parents fort à l'écoute de ces petits grains de blé qui poussent joliment, certains dans le champs, d'autres sur le côté
et que ceux là doivent trouver leur chemin au milieu des cailloux... et là il y a des parents qui poussent un peu les cailloux mais ils ne peuvent tous les enlever... alors le petit grain fait son
chemin, mais il a de la volonté alors il y arrive.
Il a bien de la chance d'avoir des parents qui partagent et écoutent et je lui souhaite tous les bonheurs de monde à ce petit grain.
Affectueusement, une Grand Mère.


Silo 09/02/2011 12:25



pour moi, c'est l'essence même du mot "parents", ne sommes-nous pas là pour faire pousser au mieux ce(ux) que la vie nous a confié?


en poussant la réflexion, je dirais que chaque enfant pousse au bord du champs à un moment ou à un autre....


merci



nanou 09/02/2011 11:10


très émue en te lisant et en reconnaissant aussi le mien de 19 ans..il est maintenant en études supérieures mais le chemin est chaotique!!et il doit en permanence entrer dans un moule bcp trop
étroit pour lui..il est riche,original,pertinent..mais très dérangeant;j'espère comme toi qu'il trouvera sa route!!courage..


Silo 09/02/2011 12:23



il est toujours dérangeant d'être hors moule....j'espère que sa route est là et qu'il sera bientôt bien tout en gardant son originalité. bon courage 



La Rimule 09/02/2011 10:59


Oui les choses ne sont pas toujours (jamais ?) comme on pense qu'elles seront... et peut-être tant mieux finalement, non ?
Pour être pragmatique (si j'ose) qu'est-ce qu'il va faire à la place d'aller au lycée ? je veux dire : quel est (si ça n'est pas indiscret) le chemin qu'il a choisi ?
Bizzzz !


Silo 09/02/2011 12:21



je ne parle même pas des choses comme elles seront (parce que ça on ne sait jamais) mais bien des choses telles qu'elles sont au moment où on les regarde....même au moment T il y a 2 manières de
voir une seule et même chose.


 



Ellemme 09/02/2011 10:38


A te lire, je crois qu'il a vraiment fait tout son possible, si ce n'était pas assez, en effet, c'est aussi de la sagesse de savoir reconnaître que ce n'était pas la bonne route, et d'en prendre
une autre.. Bon courage, mais je suis sûre que tout ira bien!


Silo 09/02/2011 12:19



oui il faut savoir quitter la route ;)



andrée 09/02/2011 10:31


je suis revenue lire les commentaires laissés par d'autres car ils sont souvent une grande source de réflexion... ça m'a fait penser à ce billet publié sur mon blog il y a longtemps
http://aufildeschoses.canalblog.com/archives/2007/03/05/4213160.html
il faudrait rajouter beaucoup de lignes pour suivre nos enfants qui grandissent mais l'idée est bien la même...

merci de partager, ça fait avancer ;o)


Silo 09/02/2011 12:19



oui l'idée est bien la même andrée, les accepter pour ce qu'ils sont.....


le partage me fait toujours avancer ;)



NinondesT 09/02/2011 09:26


Il y aura toujours ce tiraillement immense entre la fierté de voir son enfant choisir seul courageusement un chemin que son propre caractère lui a tracé et cette souffrance de savoir que les
chemins marginaux sont toujours plus couverts d'embuche que les autres. Mais lui a la certitude que tu seras là à ses côtés pour marcher près de lui et pour le relever si nécessaire. Ca n'a pas de
prix.
Etre mère, c'est apprendre tous les jours que l'amour n'a pas de limite.


Silo 09/02/2011 10:01



dans son cas, je crois sincèrement que les embuches étaient sur sa route depuis le début de scolarisation et que la route maintenant devrait être plus saine, et puis oui nous ne sommes pas loin.


 



chiara 09/02/2011 09:18


des larmes me coulent...le mien a 18 ans ,il nest pas ds le moule, ne le sera jamais...et j essaie tant bien que mal de le sauver!!! maman isabelle


Silo 09/02/2011 09:59



isabelle, je compatis c'est si dur parfois....courage pour lui et toi.



Plume 09/02/2011 08:38


"Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à la Vie."

Khalil Gibran - Le Prophète

:-))


Silo 09/02/2011 09:59



je connais ce texte et c'est exactement ça et c'est pour ça qu'il faut savoir les éccouter....



  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus