Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:52

quand le blog a ouvert léontine avait autour de 2 ans....et c'était cette petite fille là

 

IMGP0370.JPG

 

aujourd'hui elle est devenu cette grande fille de 9 ans

 

IMGP4179-1.jpg

 

elle n'a pas tant changé, je retrouve ses traits, son sourire, sa volonté d'alors.


cette année a été celle de tous les changements pour celle qui a quitté la france autour de ses 18 mois, et qui a vécu 6 ans en afrique, pour revenir en france alors qu'elle s'était complètement, enfin, adaptée.


pour elle, il n'y a pas de blancs et de noirs mais des beiges, des dorés et des marrons, elle parle un peu wolof, et prend l'accent libanais et découvre le froid, les doudounes, la neige, et tant de choses.
elle n'est pas en phase avec tout et tout n'a pas été simple en ce début d'année scolaire, mais enfin dans sa deuxième école, elle semble heureuse.


j'espère que cette année qui s'ouvre te portera à envoyer balader bien loin ce stress qui te pourrit trop souvent la vie et que tu apprivoisera ta sensibilité qui trop souvent mouille tes yeux.
heureusement bien vite, ton sourire refleurit et ton rire résonne.

 

love you my sweet heart

 

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 10:51


2012 n'aura pas été sans blues,
ni sans loose...
2012 a été une année de changements
et pas des moindres,
une année de coups durs,
une année aussi d'éclaircies, de coins de ciel bleu
et de petits bonheurs éparpillés
juste assez pour que cette année compte,
je ne veux retenir qu'eux.

les fêtes sont enfin finies,
on va pouvoir repartir de l'avant.
2013 est là,
et je ne peux que souhaiter une année différente,
une anné où on avance,
une année où les coins de ciel bleu seront plus nombreux que les nuages sombres.


bref une année de la chance!
(vu la date on peut toujours espérer!)

 

IMGP4421-1.jpg

bord de moselle - noël 2012

 

Repost 0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 16:28

très dur cette année de passer en mode noël, plus habituée à cette foule à la recherche de cadeaux, de festin...
on est resté somme toute sur un mode encore assez "africain" par rapport à toute cette frénésie.
la neige au grand dam des enfants ne sera pas de la fête,
mais après avoir chassé la poussière de ponçage de certaines pièces,
passé 2 fois de la sous-couche,
on s'est essayé à mettre la maison au diapason des lumières extérieures

et certains ont voulu un "vrai" sapin, après plusieurs années sans, il était difficile de dire non....
installé ce matin sur le fil!

 


un joyeux noël à tous, et toutes,
et à nos petites lumières qui brilleront dans le ciel ce soir 

 

noel3.JPG photo.JPG

noel2.JPG noel5.JPG

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 13:01

dernier billet le 4 août....
je suis dans un tourbillon depuis,

j'en ai oublié des anniversaires...
mes premiers ratés en 7 ans de blog!
simon a eu 11 ans, clément 17,

nous avons continué nos kms à travers la france de nord-est en sud-ouest ou sud-est selon
13.000kms totalisés entre le 6 juillet et le 10 septembre 
nous sommes passés près de dijon, lyon, et marché sur les trottoirs marseillais et luxembourgeois.

nous nous sommes installés à l'arrache
2 jours avant la rentrée,
le jour de nos 19 ans de mariage.
nous sommes toujours avec quelques cartons qui se prennent pour de la déco...

il y a eu la rentrée,
des enfants un peu largués
la découverte de la vie en ville,
la découverte d'une famille qui nous a accueilli ici,
après nous avoir balisé le chemin à distance, puis sur place.
isa, merci pour tout encore, je n'ai juste pas de mot pour dire plus.

 

il y a du soleil pour ne pas trop nous déstabiliser peut-être
il y a tout ce qu'il faut remettre en place après avoir vécu 6 ans à l'étranger,
il y a 2 enfants à distance, il a fallu sécher les larmes qui coulaient sur mes joues.
il y a 3 enfants qui découvrent leur fratrie réduite et qui la réinvente.
il y a l'école et ses rythmes, ses devoirs
il y a pour la première fois, une écoute réelle des pbs d'écriture de simon
et une prise en compte.
il y a à gérer les pbs des uns et des autres à distance, 
je suis la reine du sms.

 

il y a ces 6 ans de parenthèses dont je sors avec l'impression de juste renaitre à la vie.
il y a cet atelier qui bouillonne de ne pas être totalement installé mais dont les commandes s'envolent à nouveau.
J'ai juste trouzemille mails et commentaires sans réponse, ça va venir ;)

 

Repost 0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 20:22

ce soir, ce blog a 7 ans....
7 ans de partages, de rencontres, d'images, de témoignages, de vie.
on ne sait pas quand on ouvre cette petite lucarne personnelle,
quel en sera son chemin, sa durée et sa réalité.

il y a 7 ans, je n'aurai jamais cru aller si loin, si longtemps,
je n'aurai jamais cru à autant de "rencontres", 
même si beaucoup sont jusqu'à maintenant restées virtuelles
du fait de l'éloignement géographique.

au cours de ces 7 ans,
ce blog et vous m'avez maintenue
la tête hors de l'eau lors
de mes 6 ans d'afrique.
lui, et vous avez été mon seul point fixe dans dans les allers-retours, et les déménagements,
lors des dévouvertes et lors des coups de blues.

cette année, cette 8ème année qui s'ouvre
sera sous le signe du retour en france,
et je sais déjà que cet espace sera encore essentiel
à notre nouvelle adaptation.
une "inconnue" qui n'en était pas une,
a frappé à ma fenêtre de voiture dans ma future ville...
et je la remercie ici de tout ce qu'elle a fait à distance pour m'aider,
et me jalonner le parcours
merci isa!
et je remercie aussi dorothée que je rencontrerai
sûrement bientôt ;) 
et toutes celles qui m'ont aiguillée, renseignée, geneviève ;)

 

cette année, les papillons vont retrouver le sol français où ils sont nés il y a 6 ans déjà,
et j'espère que cela les portera toujours aussi loin et haut. 

 

alors comme les autres années, je vous propose d'écrire ensemble cette année 2012-2013,
qui commence avec 1.474ème billet et vos 40.316 commentaires! (merci overbl*og pour les chiffres!).



tous les ans, vous me racontez des bouts de blogs, des morceaux de vie, vos attentes, vos désillusions et vos espoirs, comment vous avez un jour poussé la porte de ce blog et j'ai envie de lire les petites nouvelles, les anonymes qui passent discrètement, et les plus anciennes qui ont un recul sur ce monde des blogs....

à vous d'écrire, je vous lirai avec un plaisir toujours aussi intact qu'au premier jour quand je lisais les premiers commentaires.
merci à vous d'être toujours là.

 

Repost 0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 12:02

la dernière à aller à l'école ici c'est léontine,
aujourd'hui c'est son dernier jour.
dernier jour où il faudra tourner la page de cette école,
qu'elle connait depuis la grande section.

léontine y est en section bilingue anglais depuis le début,
et cette année, elle était en classe expériementale
classe APIE bilingue.
quand certains siglent les enfants précoces EIP,
jean-françois laurent, lui, parlent des APIE
(Atypiques Personnes dans l'Intelligence et l'Emotion)
ce qui est une définition beaucoup plus juste selon moi,
et qui correspond à tous les âges.
(quand on est APIE c'est pour la vie, 
le terme de "précocité" lui laisse à penser que c'est passager)
Jean-françois laurent est d'ailleurs le "parrain" de cette classe,
et est venu en janvier pour aider à mettre en place les grandes lignes
de ce groupe de 8 enfants du CP au CM1.

après des débuts difficiles, liés entre autre à un changement de direction,
à des avis différents au sein du corps enseignant, à des attentes différentes
des parents, qui ont été impliqué dans le fonctionnement même de la classe.
cette visite de Jean-françois laurent qui avait une classe APIE mixée dans son école,
du temps où il était enseignant, a été bénéfique pour tous: enseignants, parents, enfants avant tout.

 

c'était la première année et tout n'a pas été parfait,
la seconde année risque de démarrer un peu plus vite.
cette année, j'ai pu voir une petite fille speedée par les périodes d'évaluation des autres années,
ne pas avoir peur de passer des "ceintures" comme au judo en fonction des matières, 
décider elle-même qu'elle était prête ou non en fonction d'exercices auto-corrigés,
en concertation avec l'enseignant.
elle a donc ainsi pu prendre confiance en elle.
les séances de relaxation faites sur le temps de classe et la maitrise de son stress sont des choses intégrées
que léontine utilise maintenant aussi dans son quotidien.
elle a accepté que pour progresser en maths,
elle devait apprendre ses tables d'addition et de multiplication auxquelles elle était réfractaire.
elle a participé au sein de sa classe tous les vendredi à un conseil de classe avec secrétaire, président où chacun peut s'exprimer sans que se soit l'adulte qui mène la danse.
et enfin, et ça ne s'est pas cantonné à sa classe,
l'école a formé des médiateurs pour le règlement des conflits grâce à la formation de jean-françois laurent.
une classe explosive pour un enseignant APIE lui aussi, où les émotions et les sensibilités de ce ce petit monde ne sont jamais simples à gérer: une classe qui rit beaucoup, parle beaucoup, pose beaucoup de questions et pleure beaucoup.
une année extrêment riche. 

 

une année, que je ne regrette en rien, qui a fait beaucoup de bien à léontine et qui va nous manquer c'est certain.
j'espère que le retour à la "normale" ne sera pas trop rude pour elle.
mais je suis certaine que tous les acquis de cette année l'accompagneront encore longtemps. 

 

(je ne mets pas de liens exprès mais si vous voulez les liens correspondants à ce billet, n'hésitez pas à me contacter et je vous les donnerai à ce moment là.
jean-françois laurent fait des conférences un peu partout en france et à l'étranger et a écrit des livres qui sont extrêmement parlant sur la médiation et sur les APIE.
Prochain livre à paraitre "be APIE à l'école".
mes 3 ados ont rencontré jean-françois laurent lors d'une "mini-conférence" quasi juste pour eux, et cette rencontre a provoqué de nombreuses secousses.
c'est une des portes, je pense, qui leur a permit de comprendre qui ils étaient.)

 

Edit: suite à vos demandes et ma faible présence sur mon blog pour cause de déménagement, je vous mets le lien vers le site de Jean-françois

 

Repost 0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 11:42

l'après 26 juin s'écrit vite
en plein chamboulement,
en plein cartons....
la semaine prochaine, le soir nous quitterons dakar
et fermeront une parenthèse de 4 ans, 
et de 6 ans d'afrique. 

 

un saut à marseille pour finaliser l'inscription de clément
l'an prochain dans une association qui remet les "décrocheurs" EIP
en piste.
penser avoir enfin un début de solution pour lui....

 

puis courir dans l'est, où nous serons basés l'an prochain,
attendre une réponse pour des inscriptions dans une école,
c'est long et c'est un peu angoissant de ne rien savoir pour eux, 
comme pour nous.
chercher aussi une maison qui pourra nous abriter tous les 7 pour les vacances,
et abriter aussi tout silo,
pour emmenager en août.
et il n'y pas beaucoup de grandes maisons à la location à priori...

 

l'an prochain, s'écrira différemment,
la famille sera en france mais éclatée.
la base sera dans l'est pour nous 5.

 

clément sera à marseille, en famille d'accueil
et rentrera aux vacances scolaires et de temps en temps sur un week-end.


louis, et ça rassurera celles qui s'inquiètent pour le surf en moselle, 
sera près de bordeaux à compter de février pour sa formation surf.
avant je pense qu'il reviendra sur dakar, où il a laissé son coeur,


j'aimerai que tout soit fini ici, qu'on puisse maintenant passer à l'après...    

 

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 18:02

il y a 3 mois, il a claqué la porte du lycée, 
a décidé que sa vie était ailleurs et allait s'écrire autrement.
sa souffrance face à l'ennui et aux commentaires assassins de certains de ses profs,
était une évidence.
nous avons accepté son choix, nous l'avons accompagné,
il allait avoir 18 ans,
c'était son choix.

 

il a fallu lui faire confiance quand le côté "surf" a pris le dessus 
quand sa vie était compliquée et se retrouver soi-même n'a pas été sans douleur,
il est difficile de retirer le masque qu'on a mis pour se fondre dans la masse,
et passer pour ce que l'on n'est pas.
il a fallu 
apprendre à affronter l'obstacle plutôt que de l'éviter.
au retour du voyage de san francisco, la dernière ligne droite était là, 
mais toujours pas 'l'envie de"...
j'ai posé des mots, il a posé une partie des siens,
et il a rencontré d'autres mots dans son autre famille qui allaient dans le même sens, 
qui lui ont donné l'impulsion nécessaire. 

 

il a pris des décisions, il a fait son planning, ses fiches,
a tout organisé seul,
a viré facebook de son téléphone,
s'est enfermé à clé,
sans musique....
j'ai été,
nous avons été bluffé par sa façon de prendre les choses en main,
par sa tenacité.

le 13 juin, c'était le top départ du bac ici.
pas trop de stress ni pour lui, ni pour nous.
nous savions des 2 côtés que le bac n'était pas pour lui un sésame pour l'an prochain. 



hier, c'était l'heure des résultats et là le stress était palpable....
ne pas l'avoir c'était, pour lui, voir une partie de ce qu'il avait accompli,
pendant un peu plus d'un mois d'arrache-pied,
n'avoir servi à rien,
c'était confirmer l'opinion de "branleur" que ses profs lui avaient collé
sur le front.


je suis allée au lycée avec lui hier,
je l'ai laissé aller seul lire les résultats au milieu des ses copains
je n'ai pas entendu de grands cris,
il est revenu vers moi non sans être arrêté plusieurs fois par les uns et les autres,
sans que je n'arrive à lire quoique ce soit sur son visage.


enfin, il est arrivé et m'a dit "c'est bon, je l'ai"
en me serrant très fort la main.
je n'arrivais pas à comprendre que c'était bon.
beaucoup d'émotions des 2 côtés.
mais je crois qu'il n'avait pas vraiment réalisé,
jusqu'à ce que je lui dise qu'il était vraiment en vacances là!
il a soufflé un grand coup et c'est toute la pression qui s'échappait enfin.

 

un jour, il a voulu ouvrir ses ailes
sans savoir comment vraiment faire,
il a appris seul comment voler,
hier, il a pris son envol....

 

(aucune photo ne pouvait mieux convenir aujourd'hui comme pour ses 18 ans, merci à mélanie pour ce cliché, et j'en profite pour lui dire merci à elle et à isabelle qui ont été là aussi pour lui pendant toute cette période)

 

louis-mars-2012.jpg

 

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 10:35

il y a une semaine, ma petite souris m'a donné une carte pour la fête des mères,
ce n'était pas le jour et c'est cet amour là qui m'a débordé.



il y a 13 ans, c'était la dernière fête des mères que je pouvais souhaiter,
je ne lui ai fêté que 2 jours après alors que je savais que tout était fini.  
c'était la dernière....
chaque année c'est une souffrance,
cette date,
cette absence de tous les jours.

 

leurs mots, leurs présences sont un baume,
qui n'empêche pas l'abîme,
qui s'ouvre parfois sous mes pieds.
Mais la tenir dans mes bras quand son coeur est un peu trrop lourd,
le porter quand les jours lui semblent aussi noir que ses nuits,
ma main qui libère ses larmes et la confiance que je lui donne sans condition,
je suis celle que je crois devoir être pour eux,
celle qui voit les sourires fleurir, les amours s'épanouir, 
leurs personnalités s'affirmer,
et écoute leurs rires cascader,
qui guettent en même temps que lui les derniers jours de classe....
c'est eux que je célèbre aujourd'hui
à défaut de mon absente.

et je pense à celles,
toutes celles, 
pour qui le train ne s'arrête pas,
qui restent le ventre vide,
et le coeur en bandoulière, 
celles qui auront le coeur chagrin de ce vide.

 

parce que ce jour là,
je suis un peu les 3 à la fois. 

Repost 0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:45

Il y a eu du grand vide sur le blog
beaucoup de remue-ménage dans ma tête,
en vue du remue-ménage qui va bousculer nos vies dans les mois à venir...
une semaine à pleurer,
à ne pas me sentir capable de déménager de nouveau pour rentrer en france,
rentrer en france oui...
mais pas chez moi, dans mon sud ouest où je me projetais depuis 3 semaines,
mais à metz, avec un boulot au luxembourg pour l'amoureux.
puis se faire à l'idée grâce aux unes et aux autres (merci!)

au milieu de tout ça, il y a eu mon anniversaire
45 ans, un peu perdu dans les jours de réflexion. 

puis des vacances, en famille loin, très loin, aux US
sur la côte ouest un circuit dont je vous reparlerai.


pendant nos vacances, il y a eu une date: 24 avril 
4 ans que j'ai débarqué un soir à Dakar avec les enfants
rejoindre l'amoureux qui était déjà là.
pas de bilan de ces 4 ans parce que je pense que le bilan se fait après au fil du temps.
il y a eu du bon, très bon et des jours noirs.

 

puis il y a eu un retour avec un jetlag plié en 2 nuits
une fête d'anniversaire pour les 70 ans de beau-papa
des retrouvailles avec les uns et les autres, 
une élection
un jour de retour sur dakar,
où l'épreuve parait immense.

 

et puis le quotidien reprend ses droits
et puis les papillons m'ont aidée à prendre de la hauteur, 
le nez dans le guidon,
du liberty plein les yeux.

 

toujours être dans le questionnement de l'après dakar,
hésiter quand à la direction à prendre pour l'un
puis beau papa me parle d'un reportage qu'il a vu au journal télévisé
un reportage sur "les décrocheurs".
le visionner
(parce que si TF1 n'est pas visible en replay de dakar, France2 l'est)
et de fil en aiguille, de recherche en recherche tomber enfin
sur sûrement sa solution....
qui elle est à marseille!



pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?
donc les réflexions ont repris
et mon dos me fait sentir que j'ai besoin de savoir maintenant
où on va.



voilà, des petits bouts de vie
des petits bouts de "tous les jours"
qui sont en pointillés ici. 

 

Repost 0

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus