Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 08:00

hier soir spectacle de fin d'année pour simon et léontine...
sauf qu'il n'a pas eu lieu.

il y a la cour où on doit s'installer pour regarder le "journal télévisé" réalisé comme projet d'école
des chaises, et une tribune pour mieux voir.
la petite voix qui te dit que ces choses là en afrique ne t'inspire jamais confiance
mais l'évidence est que nous avons trop trainé et que nous ne verrons rien

alors on monte les escaliers et je me dis que ça n'est pas très haut si ça tombe
les gens s'installent
l'amoureux est sur un des bords contre la rembarde, quand au bout d'un court moment
il me dit que ça bouge.
je lui fait confiance mais tout à l'air normal.
il me fait remarquer les montants verticaux qui tiennent la bâche qui sert de toit, penchés vers la droite.
mais bon on est en afrique, rien n'est jamais droit.
étaient-ils droits quand on est monté?

l'amoureux s'éloigne de la rembarde et elle revient se coller à lui,
il faut descendre.
je fixe les montants et les vois "bouger" de façon imperceptible.
tout va très vite, tu vois et en même temps tu penses qu'il ne faut pas
affoler tout le monde.
le mouvement des montants s'accélèrent, c'est trop tard

je suis debout, je fais quelques pas
le sol se dérobe sous mes pieds, je tombe en avant en voyant tout s'écrouler devant moi
j'entends des cris, un bruit assourdissant,
en même temps ta pensée va à 100 à l'heure
tu penses à te protéger, que c'est interminablement long, tu penses que tu ne voulais pas monter là-dessus
tu penses à ta fille qui est devant la scène, qui sait que nous sommes sur l'estrade et qui la voit s'effondrer.
j'ai pensé aussi à ces accidents du même type qu'on a tous vu aux infos.
la pensée est curieuse dans ces moments là

et puis le bruit s'arrête, tu te relèves à toute vitesse,
ça va, la cuisse tire mais ça va, j'en suis quitte pour un bon bleu.
j'ai peur, je pleure, je tremble....sous le choc.

l'amoureux n'a rien lui non plus.
on descend pour ne pas gêner.
à priori tout le monde va bien, je pense que vers la droite il y a eu des blessés légers, mais je n'ai rien vu.
les gens s'activent pour relerver les barres métalliques, les chaises, vérifier que personne n'est coincé en dessous

je suis omnubilée par léontine, il faut que je la trouve pour la rassurer,
simon lui était en classe, n'a pas vu l'estrade tomber, et ne savait pas que nous étions dessus,
sa maitresse qui a entendu  a fait "comme si" pour ne pas les affoler.

le calme revient peu à peu
la partie filmée du spectacle est diffusée, la partie journal télévisé ne peut se jouer: des parents sont partis avec leurs enfants.
je regarde sans voir, les larmes coulent toutes seules.

je n'ai été soulagée qu'en quittant l'école.
c'est un coup dur pour les enfants et leurs enseignants qui se sont investis sur ce projet tout au long de l'année, tout le monde était déçus, et sous le choc.
on espère qu'il pourront recommencer en fin de semaine prochaine.

on s'est repassé le "film" avec l'amoureux et c'est drôle quand je lui ai dis toutes mes pensées pendant que ça s'écroulait, lui, n'a pensé à rien...

mes mots sont décousus comme l'a été cette soirée.
il faut que je pose tout ça, pour m'en éloigner.

à quoi tient la vie?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

silo 01/07/2010 00:21


* merci à toutes, bien que tardivement, pour vos mots de réconfort, de témoignages. ils m'ont fait du bien.
je vis sans (trop) y penser au quotidien, mais sur un pb de bagage abandonné à roissy lundi dernier, j'ai eu 10mn de panique intense où j'ai transposé la chute de l'estrade à une explosion dans notre terminal: comme si je revivais l'évènement mais dans un autre lieu....terrifiant.

lilou 28/06/2010 00:21


Mon Dieu... heureuse de savoir que tout va bien pour tout le monde. Profite bien de ton sejour en France ...big big kisses

_SouSou_ 27/06/2010 00:21


Salam! heureuse de "vous" savoir "bien" ...

Tu sais rien n'est laissé au hasard... les choses arrivent comme "rappels" ....

Rien n'est un hasard ....

Il est important de couché sa douleur sur des mots ... on se sent le coeur plus léger et moins douloureux...

Courage ... et surtout bonne vie ... bises!

samantha 17/06/2010 00:21


Bonjour Silo
je suis une visiteuse silencieuse sur ton blog , mais aujourd'hui je me permet de t'ecrire , car je sais exactement ce que tu ressens et ce que tu as vecus . J'habite en corse et j ai vecu en direct live ce que l on nomme "La catastrophe de Furiani" ... Des tribunes montées a la va vis pour des raisons que je ne cite meme pas , (c est pas le sujet ) ... Je n aurai même pas du y aller a ce match car toutes les places avaient été vendues , et il se trouve que le directeur du lycée ou j'etais en a distribué a l'heure de la recréation . Malheureusement toutes les places qui l'a généreusement offerte etaient dans cette maudit tribune . Tout ce drame a été vu par des millions de telespectateurs , je ne vais donc pas m'étendre le sujet , ou débattre des détails sordides .

Je suis une fille qui essais de positiver dans n'importe qu'elle situation , et ca depuis tres jeune. Ce que j ai tirer de ce drame (, apres la douleur physique , moral , dut a la perte de proches , d'amis ou meme juste le fait de penser a tous les innocents de ce drame ) c'est le bonheur d'etre là , la chance de pouvoir voir le soleil se lever , d'entendre les oiseaux chanter , sentir le vent sur soi , de pouvoir sentir la main de nos enfants qui nous caresse , la chaleur des bras de son amoureux quand on se couche le soir , d'etre capable de ressentir les emotions tels que la joie , l'amour , la tristesse , ... ce qui est extraordinaire c est que l on prends conscience que les choses les plus infimes et que malgres leur petitesse , tiennent place dans enorme dans notre vie .

bref je n ai pas un vocabulaire ultra developpé mais juste pour te dire courage , et que les gens que tu aime son a tes coté sains et sauf , et ca c est pour pouvoir vous caliner , vous dire que vous vous aimez et partager encore de jolies choses pendant tres longtemps .

Des personnes cheres sont tombées et ne se sont jamais relevées et je ne leur ai jamais dit a quel point je les aimait .

allez zou je file , désolée pour la place prise .

Profitez bien . et une fournée de bisous pour la tribu .

samantha

LUISASI 17/06/2010 00:21


Celà m' a totalement fait penser à Furiani...heureusement, cela a été beaucoup moins grave...ça erxiste les petits anges au dessus de notre épaule, peut etre,...je t' embrasse fort, fort.

La Truffe 15/06/2010 00:21


j'ai juste les pils qui se herissent grave!!!
waouhh, comme dans un mauvais cauchemar ... heureusement que la fin est bonne ... quelle emotion!
et Leontine dans tout ca???

ursula 15/06/2010 00:21


c'te peur que vous avez du avoir! une chance qu'il n'y ait eu aucun blessé! j'espère que vous n'en garderez aucun traumatisme...
Bise ma Silo

galipette 14/06/2010 00:21


Et bien, j'espère que le choc s'estompe... quelle frayeur!!

la dilettante 14/06/2010 00:21


oh purée...
je n'imagine même pas l'intensité des émotions dans un moment pareil.
soulagé de vous savoir sains et saufs.

Miss Fenua 14/06/2010 00:21


J'ai des frissons rien qu'en te lisant... Ouff, contente de savoir que tout va bien...

emma 14/06/2010 00:21


oh quel stress dis donc... et pour les enfants qui ont vu ça de la scène.... brrr!

sylvie 14/06/2010 00:21


Quelle soirée! Heureusement plus de peur que de mal, c'est fou souvent on n'écoute pas sa petite voix intérieure qui nous dit bien des choses, comme tu avais pu le ressentir. J'espère que les enfants n'ont pas été trop choqués et qu'ils pourront refaire leur spectacle.
bises

les funambules 14/06/2010 00:21


On ne se connait pas ou si peu et pourtant tout au long de ton récit, l'impression intime de te comprendre et d'être là. L'appréhension à fleur de peau, se faire violence pour faire quand même et l'événement malheureux anticipé qui arrive comme presque toujours ici. Prends soin de toi et n'oublie pas le souffle. Je t'embrasse.

froufrou et capucine 14/06/2010 00:21


quelle frayeur, j'ai des frissons en te lisant ... c'est fou tout ce qui peut nous venir à l'esprit l'espace d'une seconde dans ces cas là !! Heureusement, plus de peur que de mal, il faut juste laisser le temps adoucir ces images !

lounatine 13/06/2010 00:21


Je suis heureuse de voir qu'au final, vous n'avez rien. Cela a dû être terrible. C'est souvent dans des cas comme cela qu'on se rend compte que tout peut basculer (sans mauvais jeu de mot) en quelques instants.
Il va certainement falloir un peu de temps pour te remettre de tant d'émotions.
Bises.

Albine 13/06/2010 00:21


Ouh là là... Quelle émotion ! Quel choc !
Allez, ça va mieux maintenant ?
Je t'embrasse Silo.

Agathe 13/06/2010 00:21


ouf...

mélanie (ugly jojo) 13/06/2010 00:21


Holala quelle frayeur!!J'étais toute remuée en lisant le post...Remets-toi bien entourée de ta famille biz

MamaCami 13/06/2010 00:21


Ouf, tout est bien qui fini bien, heureusement!

claicile 13/06/2010 00:21


nom d'un p'tit bonhomme .............. impressionnant !

et dire que dans vingt ans ce souvenir fera partie de l'histoire familiale ....., peut-être même racontée en fin de repas comme grande aventure africaine!

bises et bonne récupération !

plume 13/06/2010 00:21


Au bout de 5 lignes j'étais en apnée et maintenant j'ai envie de pleurer.
Echo.
"Danse la vie, danse, comme si tu pouvais mourir demain" dis la chanson. Danse la vie Silo!

Je te lis si souvent et commente si peu...

Aurelia 13/06/2010 00:21


Ouf... quelle peur vous avez du avoir, tous... Contente qu'il n'y ait rien eu de (trop) grave. J'espère que la page est en train de se tourner et que les images et les "et si..." ne reviennent pas en boucle. Pleins de bises à tous.

yolande 13/06/2010 00:21


Hé bien ravie de pouvoir te lire, quelle aventure ! allez la vie il faut la chouchouter et en profiter au max, meme des petites miettes, bon w-e, à bientot !

leocadie 13/06/2010 00:21


Oui on a beau devenir un peu fataliste quand on vit en Afrique, quand la réalité se rappelle brutalement à nous comme ça on a du mal à relativiser. Faut prendre du recul mais c'est pas facile.
J'espère que ça va aller maintenant, t'auras vraiment mérité ton break métropolitain cette année encore!
(je relis Aziza de Niamcoco) , ça a beau avoir été écrit dans les années 50 ce qui se dit sur la vie en Afrique où les années comptent doubles reste toujours d'actualité!)

blabla, etc 13/06/2010 00:21


on est accroché à tes mots
avec la peur au ventre,
heureusement la fin n'est
pas trop malheureuse,
j'espère qu'il y aura une
autre représentation pour
effacer les souvenirs de celle-là
~~

florence 13/06/2010 00:21


l'essentiel est que vous alliez tous bien ,et que personne ne soit blessé !
mais quelle peur tu as du avoir !!!!!
des bisous ma belle , efface ça de ta mémoire au plus vite !

nath46 13/06/2010 00:21


Tu as dû avoir le coeur battant une bonne partie de la soirée..... Tout était si bien parti ! Quelle horreur ! pourvu que le spectacle ait lieu malgré tout même plus tard, pour ne pas resté sur ce mauvais souvenir...

Je t'embrasse !
Nath

clothilde 13/06/2010 00:21


Quelle horreur, on doit avoir du mal à relativiser un tel truc. Résilience, ta capacité est testée d'un coup. Repose toi et pense que tout va finalement bien.
Je t'embrasse.
Clothilde

l'Ange Mimosa 13/06/2010 00:21


En parler va te faire du bien... le pire est derrière, je suis un peu sous le choc de ce que je viens de lire, alors pour toi j'imagine... Plein de bises, ,à toi, à ta fille... Le rescue est une bonne idée en effet, en cas de choc c'est génial.

ms 13/06/2010 00:21


Un fil si fragile et si solide ... remets toi bien. J'espère que tu as vite trouvé ta fille et que le souvenir (cauchemar) s'estompera rapidement.

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus