Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 08:00

Pendant 8 ans, nous avons vécu à cheval sur 2 continents avec mon amoureux. Lui en rotation entre la France et le Tchad: 7 mois /12 là-bas, moi de temps en temps juste pour les vacances, mais mon coeur avec lui là-bas 7 mois /12.
Entre avions, coups de fil... et un grand ras-le-bol de cette vie de famille en pointillée.

En 2006, la décision était prise de partir quelque part tous ensemble, de reprendre un chemin commun à 100%, le contrat pour le Togo était signé si je me souviens bien.
Et il y a eu cette alerte vers le mois d'avril-mai: des mails et des coups de fil de notre entourage parce que les rebelles étaient aux portes de N'Djamena.
Moi, pas au courant bien sûr: because les infos et moi, ça fait au moins 3....pas la bonne heure, pas envie de voir mes idées devenir noires au fil des sujets...pas au courant quoi de la situation là-bas.
Heureusement un coup de fil rassurant de l'amoureux. Malgré tout une bonne dose d'angoisse pour moi, même s'il m'a tenu informée au fil des heures. Et puis une situation rapidement maitrisée.

Et puis là rebelotte, les rebelles aux portes de N'Djamena, puis dans le centre ville puis des tirs, des morts, des pillages...et nous suspendus aux infos (je m'y suis mise au Togo, c'est le seul programme tv qu'on arrive à peu près à suivre avec les horaires décalés!), aux images. L'amoureux qui pense à ses amis restés là-bas, qui en voit certains être évacués, qui en sait d'autres planqués en brousse parce que là-bas quand tout a commencé, d'autres qui restent pour ne pas tout perdre.
Et cette ville détruite qui passe à la tv, le marché détruit et incendié et je pense à ce Tchad si beau et surtout si pauvre, et je pense à ces civils locaux qui n'ont rien demandé, qui n'avaient déjà pas grand chose...

J'ai mal au coeur et je me dis et lui dis très égoïstement qu'heureusement il n'est plus là-bas, que nous sommes ensemble loin de tout ça...

Ne cherchez pas dans mes lignes un quelconque avis éclairé sur la situation, je crois que je suis blonde quand il s'agit d'information, de politique etc. Mon regard sur la situation est juste affectif vis-à-vis d'un pays que connait bien mon amoureux et qui m'a souvent soufflé par sa beauté le long du Chari...

   

             Berges_du_Chari_2002_07_1
             Rive_camerounaise_2002_07_1
                                        rives du Chari - juillet 2002

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pruline 08/02/2008 00:13


en plus la distance amplifie tout et le manque d'infos des gens qu'on aime qui sont si loin

capo 08/02/2008 00:13


nous sommes bien loin de tout ça , et bien indifferent ici ...nous sommes gatés,et nous nous plaignons ...pardon pour nous ...pardon .ce continent à tant besoin de paix ...

silo 07/02/2008 00:13


Girmette, rien à ajouter à tout ce que tu écris...Lutine, je doute de l'issue...Cielo, parfois les mots manquent ;)10ptits doigts,2 poids 2 mesures c'est clair! A croire que la politique et la prise de pouvoir en Afrique ne sont qu'un éternel recommencement...nath46 ??peaudane, ça remue forcément.Titsev, comme je comprens l'inquiétude! on a du mal à y croire ...pas besoin d'aller loin Hélène pour être sensible à ces évènements je crois.laure, hélas...a supposer Léocadie, que la situation sera moins explosive un jour...contente de te savoir loin de tout ça ;)Loulima, jamais facie de laisser un proche tout en sachant où il va et ce qu'il risque.en entier??? purée c'est une épreuve!!!merci à toi.kankanbleu, très gâtés!Lodji ;)Flo, j'ai la même conviction.la truffe, on est si loin de la vie en "rose"...merci Sissi, je vais voir si je peux écouter en différé, je ne pouvais pas ce matin...

sissi 07/02/2008 00:13


je suis entrain d'écouter cette émission tout en travaillant : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/epoque/?PHPSESSID=b0a62082f579345a10aefa9add1b3a34 et je trouve que les journalistes et les invités font un débat très intéressant à ce propos en revenant sur les enchaînements historiques et les différents rôles joués par la France ou d'autres pays. Un éclairage très instructif qui met en relation ce qui se passe au Tchad et au Darfour.

La Truffe 06/02/2008 00:13


plein de bisous ... je reve d'un monde si beau .. et cela me rend si triste! plein de bises!

flo 06/02/2008 00:13


je ne maîtrise rien du conflit, je suis archi-nulle en politique, mais j'ai une certitude inébranlable, l'instinct de survie et cette formidable capacité de l'homme à se relever des pires situations !

Lodji 06/02/2008 00:13


Une pensée pour tous ces gens qui sont obligés de vivre dans la peur et la violence.

kankanbleu 06/02/2008 00:13


c'est vrai que cela fait froid dans le dos... comme quoi on est gâté en métropole...plein de biz

loulima 06/02/2008 00:13


Je comprends les craintes que l'on peut avoir lorsque des êtres chers se trouvent dans un pays tel que le Tchad actuellement. Mon papa travaille depuis 25 ans dans divers pays d'Afrique. Il se trouvait au Tchad il y a une quinzaine d'années, lors d'un coup d'état. Il a du se réfugier dans la brousse et a été évacué en urgence par les militaires français. Pour le moment, il est au Niger. Et malgré le fait que l'on parle très peu de ce pays, les tensions entre ethnies du Nord et du Sud sont bien réelles. Lorsqu'il part en mission vers l'intérieur du pays, j'ai toujours un peu d'appréhension.Pour teminer par une note positive, je voulais te dire Silo que j'adore ton blog. Je l'ai lu "en entier" et cela m'a donné envie de créér mon propre blog (encore très amateur: je débute...). A côté des choses tristes, graves, injustes de notre monde, merci de nous faire rêver avec tes superbes photos et tes petits papillons...

Leocadie 06/02/2008 00:13


C'est tout le problème de l'espatriation de ses choix et de ses incertitudes.On aurait pu être en Afrique cette année pas loin de Tchad , on avait également proposé à agénor un poste dans un autre pays "incertain" du globe.Je comprends ton soulagement de savoir ton amoureux loin de la tourmente et son angoisse vis à vis de ses amis restés là bas. L'Afrique est une poudrière de toute façon (pas toue l'Afrique heureusement) et le problème parait bien lourd à régler...Et pourtant , je serais bien partie là bas , moi...C'est toujour dur de savoir si on fait le bon choix dans la vie de toute façon!

laure 06/02/2008 00:13


toujours effarée par ces épisodes terribles qu'on laisse naitre en Afrique...

camomille 05/02/2008 00:13


J'ai pensé à toi en regardant les infos hier soir et j'ai vu que le Togo n'était pas tout près. Je pense à ces gens qui ont presque tout perdu...

silo 05/02/2008 00:13


La truffe2, pour info y avait 3 enfants avant les départs de monsieur quand même ;)et 3 de fait pendant sa période "voyage" et 2 au bout du compte!quand à assurer, une fois que tu y es et ien tu ne te poses pas de question !!!le plus dur c'est quand enceinte du 5ème, on te dit de ne plus rien faire....à ouai et comment???Celthigo, je ne cherche pas à comprendre c'est déjà tellement compliqué entre eux. On en parlait hier soir: pb d'ethnies etc.alors la Francelà dedans??Karine b, je compatis, je sais l'angoisse que ça génère et ça n'était rien par rapport à la situation actuelle.plein de courage.Cassa, tout est dit, je crois que de quelque côté qu'on soit, tout le monde y perd beaucoup...jusqu'à la vie hélas.J'ai eu peur lors des élections ici au Togo en octobre et là et bien je vois ce que ça aurait pu être (.Zazie mute, merci de ton attention: je suis bien loin de tout ça...Rachel, oui le Kenya aussi mais là je me suis encore moins penchée sur le sujet.Là ce qui est prenant c'est de voir l'amoureux penché en avant pour mieux voir les images qui défilent et y voir une rue connue ou une connaissance, me situer les lieux et sentir qu'une petite part de lui est restée là-bas.mais aucun bon sens quand à l'Afrique elle-même, la place des expats et des locaux...un vrai pb je crois.oui Solam, bien triste monde surtt quand les infos continuent et que ça continue avec des morts, des guerres, des accidents....vite une balle!!!!Zimbo, on connait des gens aussi au Novotel, coincés, maisons pillées et oui que dire des employés, de tout ces gens qui n'ont rien demandé et qui subissent une nouvelle fois??Y a pas être admirative Floresole, tu suis la vie c'est tout ;)merci pour mes cheveux gris ;)))

Poulette 05/02/2008 00:13


Je suis arrivée à N'djaména en septembre 2005, pour être enseignante à l'école française. L'année scolaire à peine commencée, une tentative échouée de coup d'état en octobre-novembre, puis une fausse alerte en mars, suivie par une vraie alerte en mai, suivie encore par des élections houleuse, un climat électrique. Sans parler des menus incidents presque anodins, dont on ne parle même pas en France, mais qu'on vit intensément sur place, comme les manifestations suite aux caricatures de Mahomet.A chaque fois, la même tension, les mêmes doutes, "mais pourquoi je suis venue vivre ici?", puis tout se calme, et on revit normalement, paisiblement même, jusqu'au prochain événement. Je suis rentrée en France en juillet 2006, rassurée et nostalgique tout à la fois, riche de cette expérience unique. Mais c'est dur d'en parler, d'expliquer à des gens qui ne connaissent pas, ont une vision soit naïve soit dramatique du pays. Du coup je n'en parle jamais, j'y pense peu, et c'est dommage.Merci à toi Silo, grâce à ton blog je ressens régulièrement ce pincement au coeur si particulier et cet puissant souffle africain. Et grâce à toi, je peux parler de mon ancien séjour à quelqu'un qui le comprend. J'avais besoin de dire tout ça, parce que ça aurait pu être moi, l'évacuée, et ça fait tout drole...

Florence 05/02/2008 00:13


Comme d'autres, je suis admirative devant tes bouts de vie. Seule. Puis en famille mais loin... et avec tous les embûches rencontrées depuis.C'est tout à ton honneur, blonde ou non, que de penser à ceux qui sont dans la détresse.

zimbo 05/02/2008 00:13


Ma cousine, son mari et ses deux enfants y sont... enfin elle et les enfants ont ete rapatries dimanche, mais lui y est toujours, d'abord sequestre dans sa maison avec les employes de son entreprise et maintenant "sequestre" au novotel avec les autres chefs d'entreprise... leur maison a ete pillee, que sont devenus ses employes qui n'avaient pas la chance d'etre francais eux...?

solam 05/02/2008 00:13


mais quand arrêteront-ils de s'entretuer ? tellement de richesses culturelles, humaines, géographiques sur ce continent mais tellement de bêtise aussi, d'égoïsme, d'avidité. triste monde...

rachel 05/02/2008 00:13


ouep un continent si riche...une population si pauvre...tant d'avidite...cela fait mal au coeur...tu parles du Tchad...et que dire du Kenya!!...tant d'argent....tant d'egoiste...voila comment je vois de l'afrique...et faut pas tout jeter sur les occidentaux...faut dire qu'ils sont vraiment aides sur place, cela permet de ne pas parler du vrai probleme!!...cela n'a pas de bon sens....

Zazie Mute 05/02/2008 00:13


Oui, ça chamboule, des vies qui basculent, celles des locaux, des expats...Je ne comprend jamais grand choses non plus, à ces guerres qui éclatent( surtout en Afrique, mystérieux continent).Juste des pourquoi...et j'ai pensé à toi, suis allée vérifier sur la mappemonde de mon fils que le Togo était suffisament loin;-)

cassa cola 05/02/2008 00:13


J'ai connu en Afrique quelques évènements de ce genre, il y a bien longtemps et je comprends ta tristesse. Moi non plus je n'ai pas de grands talents pour parler de politique ou d'info mais je ne reste pas insensible à ce genre d'évènement. Le mari d'une de mes amies doit partir d'un jour à l'autre pour une durée de 6 mois, il est militaire. Je pense à ces tchadiens qui n'y sont pour riens et aux expat'. Pas facile.

karine b 05/02/2008 00:13


Compassion... mon Homme est là-bas pour 4 mois.Depuis quelques jours il évacue les ressortissants Français. Amitiés. karine

celthigo 05/02/2008 00:13


Oui c'est terrible ce qui s'y passe...heureusement que vous n'étes pas là bas...c'est égoïte mais c'est tout ce qu'on peut dire...moi il y a un truc que je pige pas (en même temps j'ai pas trp chercher...) c'est pourquoi le gouvernement français soutiend le gourvenement en place...

La Truffe 2 ! 05/02/2008 00:13


J'ai justement pensé à Toi et une amie hier. Elle est au Gabon elle... Et puis au bonheur de vivre ailleurs, juste pour vivre autre chose. Mais aux risques aussi de ces pays parfois incertains.Vous avez donc fait le bon choix, pour vous, votre famille avec le Togo. Mais dites-donc, c'est qu'ils sont fort les silo family ! 1/ ils arrivent à faire pleins de bébés même en se voyant peu et en plus cela ne fait pas peur à Madame s'assurer seule plus de moitié de l'année !! Chapeau ! J'aurais été effrayée !!Que la douceur du Togo reste près de Vous...

opio 05/02/2008 00:13


terrible...

Helene 05/02/2008 00:13


Je ne suis jamais allée bien loin... mais de ce que nous donnent à voir les infos, je peux essayer d'imaginer la dévastation de ces pays où tout explose du jour au lendemain... des familles dans la tourmente, les bagages sommaires qu'on fait dans l'urgence, la peur au ventre, le départ en laissant tout... c'est tragique... Sans compter, les populations locales qui vivent la violence de ces guerres express. On se réjouit que tu ne sois pas au Tchad avec les tiens Silo... et on pense à ceux qui traversent cet impensable.

Titsev 05/02/2008 00:13


Ici aussi on suit les infos sur el Tchad parce que cela nous touche nous aussi.Se dire que peut être certains devront y aller, une légère inquiétude...Se dire que malgré notre métier, on a du mal parfois à croire que la guerre puisse être "pour de vrai"...Bises pas trop ensoleillées

peaudane 05/02/2008 00:13


Je viens de déjeuner avec une expat qui a vécu 6 ans au Tchad et qui a été évacuée ne 1990, elle a tout perdu, elle avait les larmes aux yeux ce midi .....

Nath46 05/02/2008 00:13


Quelle panique ! quelle tristesse ! et pourtant quel beau pays... c'est navrant, déprimant... heureusement que vous n'habitez pas là-bas ! mais on pesne à tous ceux qui sont encore "entre deux", que faire ? que décider ? ...est-ce que cela finira un jour ?

10ptits doigts 05/02/2008 00:13


je suis une "future expatriée" en centrafrique (pays sous le tchad qui acceuil els refugiés du darfour et du tchad), nous devions y aller 1 mois cette été pour construir notre maison, nous sommes aller a air france reserver nos billets, la dame accepte d'enregistrer la reservation de mon mari (originaire de la bas) et moi non me conseillant en tant que "francaise" d'attendre l'accord du ministere des affaires etrangeres!ca me fait penser a la situation des pauvres civiles tchadiens, eux peuvent courrir tous les dangers, c'est pas grave, ils sont pas francais! j'ai beaucoup de mal a accepter ce genre de situation! l'actuel president du tchad etait, avant de devenir president par la force, un des rebelles qu'il combat aujourd'hui! c'est une histoire sans fin! malheureusement...

cielo moon 05/02/2008 00:13


je trouve tous vos mots très beaux... Je ne trouve pas les miens...

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus