Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 08:00

bien sûr, 3 enfants qui mangeaient presque de tout ça aurait du me mettre la puce à l'oreille à l'époque: trop beau pour être vrai!
j'avais réussi là où c'était pas gagné vu que je n'aime pas les légumes et les fruits en gros, et en shématisant: j'aime tous ceux pour lesquels je n'ai pas été "forcée" quand j'étais enfant.

quand simon est né, il a été allaité comme ses frères et sa soeur jusqu'à 13 mois, et quand il a commencé à s'intéresser à mon assiette et à celles des autres, je n'ai rien changé et j'ai fait comme pour les premiers.

toujours est-il que lorsqu'on en est arrivé aux morceaux, simon a tout refusé donc on est resté un peu plus longtemps aux purées lisses sauf qu'il mangeait du pain, picorait des morceaux de pizzas, du poisson pané....tout ce qui faisait visuellement "gâteaux".

donc le doc' a dit, même menu que les autres et il va s'y faire!
sauf que simon buvait son lait le matin, ne mangeait rien le midi puisque même menu que les autres, goûter lait + compote, et le soir pas grand chose puisque même menu que les autres.
on dit toujours qu'un enfant ne se laisse pas mourir de faim donc on a continué sur la même lancée....

plusieurs jours plus tard, simon ne mangeait toujours pas comme nous, ne vivait que sur le bib du matin et le goûter et devenait une boule de nerf, mais je suivais le programme établi.
je ne sais pas combien de temps ça a duré, ni même précisemment quel âge il avait mais je sais que la vie était un enfer parce que l'enfant adorable était devenu invivable.
et puis un jour, passage sur la balance qui a affiché bien clairement -2kgs par rapport à son poids habituel.
et là le doc' a dit "on arrête tout je n'ai jamais vu ça".

simon est redevenu l'enfant souriant et sociable qu'il a toujours été sauf si on essaye de le forcer à manger quelque chose qui ne lui plaît pas visuellement! parce que tout est là, le visuel compte à 200%: un poisson pané qu'on coupe se casse, il ne mange que si le pané recouvre bien dessus et dessous le poisson et tout est comme ça.
son menu c'était donc pizza, quiche, cordon bleu, pommes noisettes, frites, du fromage mais que du st félicien....laitages, compotes.

on a surtout fait en sorte que le repas ne devienne jamais l'objet d'un enjeu entre lui et nous.
mais il a fallu biaiser pour faire rentrer dans son alimentation des féculents comme les pâtes et le riz et de la soupe pour avoir quelques légumes.
c'est devenu encore plus important quand il a été question de s'expatrier en afrique parce que l'ami p*card lui n'était pas de la partie!

on a essayé de faire manger simon à la cantine pour qu'ils voient les autres enfants de son âge manger de tout ou presque en expliquant qu'il ne fallait surtout pas le forcer.
la dame qui a essayé doit s'en souvenir tellement la violence dont il a fait preuve avait séché la salle.
la méthode trouvée a été la suivante, 2 ou 3 pâtes ou grains de riz, ou une gorgée de soupe, 5 bonbons et une fois le pas fait, on faisait l'aliment introduit à un repas sur 2 pour créer une habitude et bien sûr un aliment à la fois seulement, en augmentant l'aliment en question et en diminuant les bonbons.
certains crieront au chantage et à la manipulation et je dis oui.
il fallait rééquilibrer son alimentation mais pas sur la journée mais plutôt grosso modo sur la semaine, voire le mois.
nous y sommes arrivés petit à petit. simon mange des pâtes mais que s'il y a du viand*x desssus, idem pour le riz. 
il mange de la soupe mais que si elle est orange et veloutée. 
il mange maintenant d'autres fromages que le st félicien.
il mange aussi des galettes végétales qu'on trouve en magasin bio, et que je congèle pour ici, aux épinards ou aux courgettes.
et depuis très peu de temps du steak haché recouvert de ketchup pour ne pas apercevoir la viande.

bref il est très difficile de sortir avec lui, parce que les gens se mettent en 4 pour lui trouver quelque chose à manger et que c'est toujours gênant, il est difficile pour lui d'être invité à un anniversaire et ainsi de suite et j'ai toujours de quoi le faire manger avec moi quand on est invité.

c'est également une grande frustration pour simon qui se plaint régulièrement de devoir manger toujours la même chose et un grand ras le bol pour sa mère qui doit toujours préparer plusieurs menus et qui régulièrement l'oublie et au moment de passer à table c'est "que va manger simon?".
on lui répond régulièrement qu'il y a autre chose à manger en lui citant le menu "normal"...et penaud parce que ne pouvant pas faire autrement, il mange ses pâtes, son riz etc.

à ce jour, nous ne savons toujours pas le pourquoi du comment, on fait des essais réguliers de propositions d'aliments.
je suis à l'affut surtout dans les magasins bio pour trouver la nouveauté qui planquera des légumes l'air de rien....et des nouveautés picard qui cet été on permit l'entrée du steack haché et donc de la viande rouge dans son alimentation juste parce qu'il y avait des minis steaks hachés en forme d'étoile, de bateau etc. une fois la nouveauté admise, on est passé au steak des "grands".

le pire dans l'histoire c'est que léontine qui ne souffre d'aucune phobie alimentaire a suivi gaiement simon sans que je méfie de trop au départ, je réoriente doucement.

ce billet est sûrement confus, parce que quand on ne le vit pas c'est difficilement explicable, parce que ça ressemble à des caprices de sa part mais qui n'en sont pas tellement il est malheureux.
que dans des cas pareils, chacun cherche la solution où il peut et comme il peut et qu'être jugé, parce que c'est souvent le cas même si les gens ne le disent pas ouvertement, c'est dur.
parce que parfois on se dit qu'il se fout de nous quand il nous regarde droit dans les yeux du haut de ses 2 ans en croquant un escargot vivant....
je cherche des solutions, des pistes pour lever ses blocages, j'ai lu que ça pouvait être lié à la précocité et je ne vois pas bien le lien, mais je ne l'écarte pas non plus.
je ne désespère pas de le voir avancer  afin qu'il puisse un jour manger sans se poser de question, sans se sentir à part et sans souffrance surtout.

IMGP5241-1.jpg
simon - île des pins - 18 avril 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

weena 04/07/2012 10:17

J'avoue, je n'ai pas lu tous les commentaires.

Je me retrouve dans ton article, je suis une "Simon". Arrivé à l'age adulte, je suis capable de concevoir que j'ai une phobie alimentaire : pendant très longtemps, je n'ai consommé que des aliments
liquide et au biberon !!!! À 5 ans, le sevrage du biberon c'est fait brutalement et depuis, je ne consommes plus aucun aliments ayant une texture molle !!!
Ma famille proche et les amis le savent et le prenne à la rigolade ;-), c'est quand je rencontre de nouvelle personne que ça se corse ... ou au restaurant, va expliqué au serveur pourquoi tu te
renseigne sur la consistance d'un plat ... '-_-

Mais, je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à souffrir de ce genre de trouble ^^.
Certaines personnes pensent que je me prive inutilement, mais pour l'instant, je ne souffre pas de cet état de fait !!! J'ai une mère et une belle mère fantastique qui veillent à prévoir des plats
que je consomme et si il n'y a rien que j'aime mangé et ben je ne mange pas et je n'embête personne.
Il faudrait expliquer au gens que dans le cadre de phobie alimentaire, comme Simon, le sujet préfère ne pas se nourrir que d'ingérer un aliment qui le rebut !!! Ça ne sert à rien de le forcer à
manger.

Silo 23/07/2012 18:49



ah oui je retrouve vraiment simon dans ta description, et quelque part je sais que je suis aussi une "simon" à moindre échelle par rapport à lui, parce que dans certains cas je préfère aussi me
priver!



silo 19/10/2010 00:35


j'ai été très étonnée de voir toutes les personnes qui sont concernées par le pb, votre message me le prouve encore aujourd'hui.
on n'imagine pas parce que c'est souvent un sujet en quelque sorte tabou, par peur du jugement des autres comme vous l'évoquez à la fin de votre commantaire.
on sous-estime beaucoup les angoisses profondes que ces enfants ont a affronté face à la nourriture parce que c'est si naturel pour les autres. et chaque situation nouvelle pour les repas relève du parcour du combattant. simon doit manger à la cantine aussi, il n'a pas le temps de rentrer à la maison, j'ai du négocier avec l'école de lui amener son pique nique qui est presque chaque jour identique mais au moins il mange tous les midi et n'a pas à angoisser chaque jour. je vous souhaite de pouvoir trouver la solution qui conviendra à juliette.
avec un recul différent, je compte essayer sur simon quand je serai en france, de voir une psychologue qui travaille en EMDR et qui déconnecte souvent avec beaucoup de résultats les traumatismes anciens, même si ceux ci sont passés inaperçus.
peut-être une piste?

bon courage à vous et surtout à juliette.

doriane 17/10/2010 00:35


Bonjour silo ,
comme je vous comprends , ça fait du bien de ne pas se sentir seule!!!Ma fille Juliette de 6 ans et 1/2 ne mange pas grand chose non plus , elle refuse de goûter les aliments , aucun légume , que des féculents , des steacks hâchés et quelques fruits.Cette rentrée scolaire est difficile car changement d'école la nounou ne pouvant pas se déplacer , on a essayé la cantine , catatstrophe ! grosses angoisses pour Juliette qui ne mangeait même pas le pain de peur d'être jugée par les autres! On a essayé chez une copine de classe même scénario! Maintenant elle ne veut pas aller à l'école car école = manger en dehors de chez elle ou de chez sa nounou!On a recommencé à aller voir une pédo psy , on en avait déjà vu une mais sans résultat!
J'espère qu'on va trouver une solution car la vie famililale en pâtit , juliette est la 1ère à en souffrir et nous aussi sans parler du jugement des autres y compris certains amis qui pensent que ce sont des caprices !

silo 31/05/2010 00:34


* marie, je vais essayer le côté ludique japonais cet été! ;)

* mrs.L, et encore je trouve qu'elle mange assez varié quand même ta fille. mais la nouveauté lui fait peur et c'est normal non?

* laetitia, on a eu un peu le même parcours enfant ;)
certains pour me culpabiliser disent que ça vient de là.....peut-être mais ça n'explique pas tout parce que lui c'est LUI et moi, c'est MOI!!!
merci de ton partage ;)

je vois que ce billet interpelle souvent et je vous remercie de tous ces témoignages qui font avancer. cet été on a un plan d'attaque avec simon et on vous en reparlera ! ;)

LAETITIA 18/05/2010 00:34


Je découvre votre blog et je tombe sur ces mots qui me touchent car mon Samuel est pareil, c'est difficile à vivre au quotidient. Je me retrouve tellement dans ces commentaires que c'est troublant et que je ne peu rester silencieuce... moi aussi j'était difficile enfant et je suis rester souvent seule à table devant une assiette froide, moi c'était la viande, impossible à avaler. Depuis ça vas beaucoup mieu je me suis rattrapée... Samuel mangeait très bien au début de la diversification et puis très rapidement il à commencé à refuser les purées et à ne plus manger à part les bibis, les biscuits et les desserts. Maintenant il à deux ans et demis et je ne le force plus je fais ensorte de faire ce qu'il aime(poissons panés pommes dauphines sauccices herta...) bon je sais c'est loingt d'être idéal mais parfois on à des récompenses lorqu'il accepte de manger quelque haricot vert (avec les doigts, comme des frites) et puis il aime les fruits!! C'est un enfant pleins de vie et en bonne santé qui se chamaille de plus en plus avec sa grande soeur 6 ans(qui n'a en revanche aucun problème avec la nourriture c'est même carrément l'opposé)... Donc voilà tout ça pour dire que ça fait du bien de partager... Bon courage

Mrs.L 11/04/2010 00:34


J'ai lu avec attention ton post, et je retrouve d'une certaine façon ma fille
elle a 4 ans, et depuis 3 ans, son alimentation n'est que pâte, riz, semoule, blé, quinoa, viande rouge, saucisse, soupe rouge, tomate et maïs... en plat composé, ça sera le riz cantonais, pour les fruits, bananes et pommes parfois
elle se méfie de tout, même un gâteau qu'elle ne connait pas, elle n'y touchera pas. elle n'est pas gourmande
et pour la cantine, c'est un moment redouté pour elle, elle soufre d'aller à la cantine, je le sens mais hélas mon travail ne me permet pas de faire autrement.
Petite, j'étais difficile à table mais pas autant qu'elle...
Je n'arrive pas à expliquer son comportement, et n'ai pas de solutions miracles, même les plus simples ne fonctionnement pas avec elle... trop sur la défensive, elle rejette tout...
enfin, voilà, juste un petit mot pour partager, et que je comprends que celà soit difficile pour lui et pour toi

marie 03/04/2010 00:34


j'ai les mêmes à la maison.... on arrive à introduire de nouvelles choses grâce aux emporte-pièce japonais en forme de fleur, étoiles ou hello kitty! on nous a également offert des petits pic animaux (japonais toujours) et les assiettes à case ont leur succès aussi! j'essaye de favoriser les aliments à "tremper", donc une sauce et des batonnets/boulettes, elles ont le droit de manger avec les doigts et euh... difficile en société... on pense qu'elles sont mal élevées et que l'on n'a pas su les éduquer comme il se doit... en fait, il faut que le repas soit ludique, plein de petites choses à manger.... mais invariablement arrive aussi le moment du "mais que va manger chloé"! (la petite commence aussi... on essaye de la deshabituer du gervais au fruits pour accompagner ses plats salés! ça ne fonctionne pas très bien... merci pour ton témoignage silo (le rapport à la précocité est démontré, d'où le côté ludique du repas!)

silo 03/04/2010 00:34


* merci marili et je te tiens au courant of course!

marili 02/04/2010 00:34


tant mieux si j'ai pu t'aider et surtout n'hésites pas à me demander des conseils, 10ans que je travaille auprès de personnes qui souffrent , on a lachance de rencontrer des personnes psy, médecins et autres ui nous aident aussi !!
On essaye toujours de trouver une piste ou une solution même si il y a des moments c'est le désert ...
bises à toi

silo 01/04/2010 00:34


* nat@cha, tu m'as rappelé des souvenirs: les crises d'acétone, qui bizarrement n'existe plus maintenant....les jeux avec la nourriture pour essayer d'avaler quelque chose, rester seule devant mon assiette...
oui je sais simon a de qui tenir mais justement parce que je sais ce que c'est d'enfourner quelque chose qu'on n'aime pas, je ne lui ferai pas les crasses qu'on m'a faite ;)
plus facile de décider qu'on veut manger quelque chose et comme toi j'aime manger et je mange pas mal de trucs même si je ne mange toujours pas tout ! ;))

* marili, génial! je lui ai parlé du cahier, un côté j'aime, un côté j'aime pas. je lui ai expliquer qu'il pourrait coller, dessiner, écrire sur les aliments.
de lui-même il m'a demandé ce qu'on ferait si un aliment- j'aime pas devenait j'aime....
il veut copier des recettes, bref je sens que je tiens un piste du tonerre!
d'ailleurs on a parlé des oeufs du coup puisque léontine lui en parlais. et je lui ai demandé dans quelle partie de son cahier il les mettrait....ben j'aime pas. sauf que je lui ai dit qu'il en mangeait pourtant dans les gâteaux et dans la quiche....du coup de lui même il m'a dit qu'il goûterait les oeufs brouillés: à suivre!
bon la cuisine, tout ça on va développer ;)
encore merci marili d'être repassée malgré ton boulot et ton peu de temps, je te tiendrais au courant bien sûr!

marili 31/03/2010 00:34


salut silo
Je reviens enfin chez toi, pardonnes moi ce silence mais je bosse plein temps en ce moment!!

J'ai pas de solutions miracles mais quelques pistes qui on certaines marcher et d'autres non la ou je travaille

* Lui creer un cahier vivant des aliments qu'ils aiment , dessins , photos ou collages :c'est lui qui doit le faire aider bien sur!

* creer une liste d'aliments qui passent pas et si il peut te dire pourquoi ??
Mon fils n'aimait pas levert à une période !!

* Je sais que ce que je vais dire va surprendre ; certains enfants ou adultes sont sensibles aux couleurs qui les entourent : déco , musée ou almentaire

* Question : est ce que ton fils cuisne avec toi ??

En cours de cuisine educative avec les enfants :
Je cuisinais avec eux des legumes ,féculents et autres sous forme de boulettes , muffins, sablés; grosse crepes , cakes,....
Et aussi a l'etat pur juste pour gouter et tester des fois çaa marchais d'autres fois non!!
bon j'espere que cela pourra t'aider un peu !!
bises
*

nat@cha 26/03/2010 00:34


Je ne laisse pas souvent de comm ici,
je voulais juste te dire que j'espère que Simon va trouver sa solution, et que peut être aussi que ça se débloquera tout seul, tout simplement, je le souhaite sincèrement.
Pour ce qui est de mon expérience: je me souviens avoir été très difficile au moins jusqu'à 13 ans (âge où j'ai arrêté d'aller à la cantine pour déjeuner chez ma grand-mère le midi). Toute petite je mangeais plein de bonbons, mes parents avaient une station service y'en avait plein devant la caisse, puis à 6 ans j'ai fait une crise d'acétone et on m'a fait croire que c'était à cause de ça ... plus de bonbek d'un coup ! Je me souviens de négociations interminables pour me faire manger un morceau de viande, de jeux pour que j'avale des dés de gruyère, d'être restée des plombes toute seule à table devant une assiette froide ... J'ai été super mince jusqu'à 20 ans (du genre 1m70 47 kg) depuis je me suis rattrappée niveau kilos et j'ai développé une sorte de toc qui fait que même si j'ai plus faim il faut que je termine mon assiette ...
Je ne sais pas ce qui a fait le déclic pour que j'aime manger, mais c'est bien arrivé.

silo 26/03/2010 00:34


* marie, je suis prête à tout lui mettre dessus si on m'explique et si ça veut dire quelque chose mais sinon précocité et bouffe, non vraiment là je ne vois pas.
zèbre....oui....et non, ça me gêne aussi ce terme.
je savais que tu avais galéré avec hanae...

* viny, ici si j'écoutais simon ça serait frites tous les jours ;)))
merci pour ton témoignage avec l'histoire de julien.
pour l'instant la manipulation de légumes, aliments etc n' a pas porté....ses fruits ! ;)

* céc, j'ai juste une charge d'organisation et gestion, assez légère somme toute par rapport à ce qu'il vit, non?
quand à la question d'enjeu, c'était dur au départ, maintenant moi ça ne me fait plus rien, juste quand il pigne parce que c'est pareil: je lui dit le plus calmement possible, avec le moins d'émotions possibles (selon les jours!) le menu des autres....

* merci rosine, pour les recettes boulettes, je vais tenter ;)

* suzysmile, le regard des autres ne me dérangent pas plus que ça je ne le subis pas au quotidien, lui le subit plus que moi: demain il est invité à manger chez son copain et n'ira pas....il ne veut pas lui dire pourquoi c'est son choix.
j'espère que comme ce cousin, avec l'âge, il se décoincera ;)
quand à accepter que mes enfants ne soient pas dans le moule, ça fait si longtemps que j'ai appris à vivre avec ;)

* mulot, mais je suis petite forcément ;)

* maud, merci à toi aussi parce que ne pas se sentir seule c'est déjà énorme!!!!
gweltaz a bien progressé et j'espère que simon en fera autant d'ici son adolescence ;)

maud 26/03/2010 00:34


j'ai pleuré d'émotion en lisant ton témoignage...tout ce que tu décris, je l'ai vécu tant d'années avec mon fils gweltaz...la différence, c'est le fromage et l'obligation de ne pas avoir de couleur dans l'assiette : nous sommes abonnés au kiri et au blanc ! j'ai eu les memes incompréhensions par mon entourage, les dames de la cantine (combien de fois j'ai du quitter mon job pour venir le calmer, lui qui roulait en hurlant par terre...et l'angoisse du pique nique traditionnel de fin d'année à l'école, dont je savais qu'il refuserait tout en bloc...petit à petit, les aliments l'ont apprivoisé, enfin, certains, d'autres sont effectivement cachés, et c'est une lutte de tous les jours...bon courage à toi, tu a choisi je pense la bonne methode, la meme que moi, et c'est sans doute la seule valable. j'ai fait avec mon fils 2 ans de suivi avec un pedopsy, il est maintenant tres fort pour décrire un menu équilibré...mais ça s'arrête là. gweltaz a 14 ans, sa phobie est arrivée vers 2ans1/2.je vois cette année le bout du tunnel : il va partir en allemagne avec sa classe en juin, et là, nous "l'entrainons" dans ce but ! sois certaine qu'il y aura un mieux prochain! et quel soulagement pour moi de me dire que mon fils n'est pas seul ds ce cas...merci encore pour ton témoignage!

Mulot 25/03/2010 00:34


Courage petite Silo (tu me parais si petite à cet instant), personne ne te reprochera d'essayer de faire en mieux et avec tes propres moyens. Courage à ton tout petit ...

suzysmile 24/03/2010 00:34


Dédramatisons Laurence : l'important est qu'il ne se laisse effectivement pas mourir de faim, il y a quand même pas mal d' aliments qu'il mange volontiers et on se fou du qu'en dira-ton, parfois si oppressant. Cela ne te tracasserais sans doute pas si tu vivais loin du regard des autres...c'est malheureusement le jugement des autres qui nous fait nous sentir mal, nous donne le sentiment de faire les choses de travers... il y aura tjrs des gens pour critiquer et donner des leçons. Mais ton histoire me rappelle celle du cousin de mon conjoint, enfant il ne mangeait absolument que des pâtes à la tomate, à tous les repas, il fallait que sa mère fasse son plat de pâtes et un autre menu pour le reste de la famille...c'était apparemment trés dur à vivre pour ses parents et frères et soeurs...ça a duré 10ans...et aujourd'hui c'est un homme de 40 ans, père de 2 enfants, parfaitement équilibré et qui mange DE TOUT :-))) Accepter que son enfant ne rentre pas dans le moule est sans doute dur à gérer au quotidien mais penses qu'en grandissant, ça s'estompera :-) Bises

rosine 23/03/2010 00:34


La lecture de ton message m'a ému, c'est si difficile pour une maman de lutter pour que son enfant s'alimente correctement, je n'ai pas de solutions, je n'en ai pas trouvé d'efficace et je crois que chaque enfant avec des difficultés alimentaires a des raisons propres à lui-même et qu'il n'y a pas de solution commune malheureusement...

Je te donne juste un tip, un moyen que j'ai trouvé pour que pauline mange des légumes sans hauts de coeur, sans larmes, sans vomir de dégout, je lui fait ce qu'on appelle à la maison des boulettes:

je fais cuire des legumes et les mixe en puree (avec un presse puree mecanique et surtout pas un mixer pour eviter le côté collant):
pomme de terre carotte
pdt petits pois
patates douces haricots
...

j'en fais des petites boules (surtout de la taille d'une bouchée! si on doit les couper et qu'elle voit les legumes à l'interieur, c'est mort elle ne les mangera pas!), je les roule dans délicatement dans un oeuf battu puis je les roule dans de la chapelure et je les cuits à la poele avec un peu de matiere grasse (beurre ou huile d'olive)

la boulette à la couleur de la chapelure, un peu jaune grace à l'oeuf et elle accepte de les manger!

ce qui marche aussi c est les mini galettes:
pomme de terre crue rapée avec une rape à carotte, je les tasse pour faire des petites galettes plates et je cuits pareil dans une poele.

j aimerai te dire que ces recettes vont marcher pour Simon mais tu sais comment c'est...on essaie beaucoup de trucs avant de trouver ce qu'ils acceptent de regarder et de manger.
je te souhaite beaucoup de courage

céc' 22/03/2010 00:34


Je suis touchée par ton témoignage, j'imagine ce que ce problème doit lui coûter mais aussi te coûter à toi, Maman aimante d'une famille nombreuse, et (j'imagine en tant qu'expat') sans le soutien qu'on peut avoir de son réseau lorsqu'on vit près de sa famille...
et tu ne penses qu'à lui et à sa souffrance, pas un mot pour te plaindre de la charge (réelle et émotionnelle) que cela représente pour toi... que le repas ne soit pas enjeu, comme tu le dis, c'est plus facile à dire qu'à faire... Courage!
Je vous souhaite à tous les deux que ce problème s'atténue progressivement et qu'un jour dans quelques années vous puissiez vous en souvenir avec un clin d'oeil soulagé...

viny 22/03/2010 00:34


Bonsoir!
Bah voilà, moi aussi j'ai Tout lu, que c'est dur, mais que c'est beau tous ces efforts et surtout cette douceur...
Je travaille avec des enfants, entre autres, dans un centre de loisirs.Nous accueillons Julien depuis ses 3ans. Il ne mangeait que de la purée et des gateaux secs! Il s'en sort petit à petit, mais n'arrive pas à débarrasser la table, à voir certains aliments. Le + dur a été auprès des adultes, pour ne pas le forcer, le juger...(il est précoce lui-aussi)
Et pis, il y a aussi mon Matisse, un bon vivant jusqu'à ses 2ans! Après, il a refusé tout net toute sorte de viande (meme le jambon!) et les légumes. J'ai toujours mis un point d'honneur à ne pas me prendre la tete, à ne pas le forcer, encore moins punir ou autres "horreurs" qu'on peut voir par chez nous! Il a maintenant 4ans et ça évolue petit à petit. Il fait son petit bonhomme de chemin. Il introduit lui-meme ce qui lui fait envie et en enlève d'autres (en ce moment il déteste les frites!)
Bref, ton petit Simon a un soucis bien + important, mais il a une famille Extraordinaire!
Je n'ai pas + de pistes que tout ce qu'on t'a proposé + haut.
Tu peux peut-etre proposer de toucher les aliments, pour les ressentir, mais sans les manger. Faire une sorte de jeu: on touche des fruits, des légumes, on décrit ce qu'on ressent, ce à quoi ça nous fait penser et ce qui nous attire le +, etc... Mais on ne mange pas!!!! C'est juste le plaisir de découvrir, de parler, de "voir" autrement et surtout de jouer!!! Après, manger, il verra ça + tard!hihi ( on peut faire pareil avec les odeurs).
Bon courage à vous!
Bisoux à vous
Virginie

Marie 22/03/2010 00:34


ohlala j'ai pas tout lu... et je viens rajouter mon grain de riz (si je puis dire :))
Nous avons eu un gros GROS souci d'alimentation avec Hanae, a la suite de ses hospitalisations, de ses medicaments avec lesquels systematiquement, pdt ses 6 premiers mois de vie, elle s'etranglait. Refus du sein, 36 bib par jour parce qu'elle ne buvait que 10 a 20ml...

Maintenant elle mange a peu pres normalement.
Mon experience n'est pas du tout la meme, mais je voulais juste te soutenir parce que je sais que c'est comme stress (et moi je ne l'ai vecu "que" 2 ans....), la peur, l'enervement, et stt le jugement des autres.......

Alors oui, je suis pour des chantages et de la manipulation quand la sante entre en jeu et que les kilos se perdent, ou stagnent... Oui pour les bonbons en "recompense", oui pour la couverture de ketchup, etc...

Pour connaitre les 2 sujets, je ne vois effectivement pas le rapport entre pb alimentaire et precocite, on va pas non plus tout mettre sur le dos de la "precocite" (dieu que je deteste ce mot, qu'il est vraiment inapproprie !!!!)
Je prefere "petit zebre" pour reprendre les propos de Jeanne Siaud Facchin.

Bon je te souhaite tout plein de courage encore...
Marie

silo 22/03/2010 00:34


* antoinette, je note la recette pour les autres! parce que simon, là visuellement je crois que ça ne le fera pas mais je tenterai ;)
merci.

* transparences, oui c'est difficile et en même temps avancer c'est surtt SA victoire ;)

* alexandra Today, peut-être aussi que je suis suceptible sur le sujet et l'écrit n'est pas très facile pour faire passer ce qu'on veut dire ;)
j'ai aussi vécu cette violence autour de la table, et du coup je sais ce que je ne veux surtt pas pour mes enfants.
sans rancune, alexandra!


* cacale, merci de ton témoignage à toi aussi ;)
dès qu'on le pourra on creusera la piste de la précocité, mais bon on sait qu'il est précoce, test à l'appui après que vient faire l'alimentaire là-dedans??? mystère!

Cacale 21/03/2010 00:34


dur, dur...
Je retourne en arrière, je m'aperçois qu'on oublie vite... Aussi dis toi que tu fais pour le mieux, on ne comprend pas toujours pourquoi ils ne veulent pas manger comme les autres. Avec Matthieu j'essayais de ruser mais cela ne fonctionnait pas très longtemps. Ma nièce a eu les mêmes problèmes, elle disait mon plat préféré c'est "pain beurre". Certains disent que c'est la peur de grandir mais la piste de précocité est à creuser, en tout cas bon courage et gardez confiance tous les deux.
Pascale

AlexandraToday 21/03/2010 00:34


Bien sûr je ne voulais donner aucune recette, ni tirer de leçon de mon expérience et encore moins vous faire la leçon ! J'ai juste conscience d'avoir beaucoup de chance avec mes enfants de ce côté-là ! Et je pense qu'il ne faut surtout pas entrer dans le cercle des " Finis ton assiette ", " Puisque c'est cela tu finiras tes haricots verts au goûter " ou surtout le pire de tout " Mange pour me faire plaisir " ! Ce genre de violence psychologique finit toujours pas des comportements alimentaires très graves, j'en sais quelque chose : j'ai vécu. Ce que vous vivez avec votre enfant est très dur. Désolée de vous avoir blessé. Avec toutes mes excuses.

Transparences 20/03/2010 00:34


Un vrai parcours du combattant que ces phobies alimentaires. Certainement difficile à vivre pour l'intéressé comme pour sa famille. J'imagine oh combien chaque nouveau aliment accepté par Simon est une grande victoire. Courage, je t'embrasse.

Antoinette 20/03/2010 00:34


Bonjour, j'ai mis au point une recette de tarte au thon lors d'une "rééducation alimentaire" réussie pour ma fille (j'ai appris le mot après, ça existe) : la tarte contient du thon émietté, une carotte râtée (héhé), de la purée de tomates, et puis crème, oeufs, maïzena, Herbamare. Tous les enfants se sont régalés et j'en fais toujours depuis, même si maintenant l'éventail d'aliments tolérés par ma petite est beaucoup plus large. Un souci et un gros travail pour beaucoup de mamans, et bien peu s'en rendent compte ! Amitiés et bon courage.

silo 20/03/2010 00:34


* flanerie, suite à ton commentaire, j'ai réfléchi et comme ça pour le moment je ne fais pas de lien avec un évènement de sa vie in-utéro, mais je continue à réfléchir!
non nous lui disons que nous sommes contents pour lui quand il fait un pas en plus mais il n'y a pas de réflexion quand il ne mange pas, quand il râle parce que c'est "encore" la même chose selon ses mots, je lui propose juste le menu des autres sans insister.
merci pour la conclusion ;)

* armelle, j'aimerai pouvoir aller voir quelqun qui puisse l'aider à avancer. tu me diras si ça marche chez toi?
bon courage !!!

* catherine, simon aura 9 ans cet été...on verra en vieillissant ;)

* marili, développe! je prends! non je ne lui ai jamais demandé de dessiner ce qu'il pouvait resssentir....je vais le faire mais je ne suis pas sûre de savoir "lire" le message ??
j'attends ton mail ;)

marili 20/03/2010 00:34


coucou Silo
j'ai peutetre une piste pour toi car ce que tu décrit m'interpelles!!
Je te developperais plus en prive
mais as tu deja demandé à ton fils de dessiner ou écrire ce qu'il ressent face aux aliments (je sais pas si je suis claire)

pour des recettes je peux te donner aussi des conseils et des liens ( 3 ans de nutrition faut bien que cela serve a quelquechose !^^)
allez courage silo
je t'embrasse

Cath. 19/03/2010 00:34


Pôvre loulou....il est certain que tant qu'on est pas confronté...on peut pas savoir.....
Mais que cela doit être pesant.....
J'espère qu'un jour...par un coup de baguette magique il mangera de tout !!

silo 19/03/2010 00:34


* didouille, c'est pour ça que c'est bien d'en parler ;)
bon courage!

* mme la truffe, niveau bouquin, ouai mais ça n'a pas eu d'effet...je me rapelle d'une histoire de légumes....impact 0! il sait le côté "technique", ils viennent de travailler la digestion chez l'homme mais il ne sait pas appliquer alors qu'il est capable de me dire qu'il faut manger 5 fruits et légumes par jour.

* catherine, c'est ça simon il est incapable de goûter....quand il dépasse ce stade en général....ça fonctionne!
pour moi il en souffre en premier, et toi par conséquence ;) surtt qu'il craint les sorties chez les copains donc il a bien conscience du pb.
merci à toi.

* clairette, on ne se prend pas la tête avec le "pourquoi", on fait avec mais je pense qu'avancer passe avec la réponse au pourquoi. un jour ou l'autre, on en arrivera là.

quand au galette, cake etc...quand on croque ou coupe on "voit", tout le pb réside dans cette vision!
les galettes de blé noir, il adore: jambon fromage.
sauf que va trouver des galettes de blé noir ici à dakar??? et les faire moi-même, oui bien sûr mais là je ne suis pas douée: elles ne sont pas bonnes!
un stage en bretagne peut-être ?? ;))

alors non une phobie n'est pas ennuyeuse à cause des autres, elle embêtante pour lui avant tout! quand au moment de passer à table, ça ne lui dit rien parce qu'il en marre de manger des pâtes, du riz ou de la soupe pour la Xème fois de la semaine, la souffrance est pour lui: il se retrouve devant son incapacité à manger autre chose! ses yeux plein de larmes, la colère qu'il éprouve est clairement dirigée contre lui. mais on l'accompagne comme on peut, ça oui! ;)

* nath35, anorexie? non il mange avec appétit ce qu'il aime et quand il n'est pas lassé....la lassitude pourrait elle le mener sur des voies plus ardues.
léontine imite juste ;)

* rose, alors que moi en france, je ne stresse pas: je ne cède pas à la marque unique, tant que le visuel est le même pas de souci. on penchait par là, et je lui ai démontré en goûtant que c'était le même goût. et ici les grands-parents ont bien intégrer la phobie donc pour tout ça aucun pb.
et puis pas d'angoisse pour moi de la tristesse pour lui quand il est malheureux ou un grand ras-le bol quand je suis à court de "munition"....
d'ailleurs plus de compotes depuis 3 semaines, plus qu'un pot dans le placard donc galère en vue!

* murielle, c'est notre rôle, non?

* françoise, courage!

* alexandra today, mais ici aussi la règle est "on goûte de tout" sauf que la bouche est fermée et rien ne passe!
le forcer revient à une explosion de violence et il est hors de question qu'il revive ça, ça l'a été une fois à la cantine et ça ne se fera pas avec moi. je sais ce que c'est de forcer à goûter.
je suis aussi têtue...et ce qui marche avec 3 ou 4 enfants ici, ne marche pas avec simon parce que ce n'est pas le même cas de figure.
tu vois ton commentaire est somme toute banal, mais moi je me retrouve devant un jugement: "on goûte de tout, je suis têtue je réintroduis, et ça marche ils mangent de tout".
très bien mais il faut accepter aussi que ce qui marche avec l'un ne marche pas avec l'autre parce que l'enfant n'est pas le même et que l'enfant est "malade".

silo 19/03/2010 00:34


* casa, là c'est aussi ça, il se sent sale s'il touche quelque chose qu'il n'aime pas. je lui demande parfois pour m'aider de me donner des légumes ou autre mais je vois à quel point il prend sur lui pour le contact physique!

* merci caro ;)

* yolande, c'est toujours facile d' "accuser" quelqun....la mère de préférence!
je demanderai à mon ostéo. bon courage à toi.

* miss fenua, oui c'est compliqué de ne pas comprendre...

* colchique, c'est exactement ça! SA douleur et dans ce seul mot....

* telle, oui j'ai vu que j'avais matière à avancer au niveau des bentos, je prépare ma commande pour pâques.

*

* léocadie, en fait mon vrai problème est là!

* delfée, c'est à lui de trouver la solution....moi je ne peux qu'avancer avec lui ;)

* plume, il ne sait pas dire ce qui motive sa répulsion, c'est complexe de mettre des mots sur un sentiment de rejet à son âge, surtt quand c'est depuis bb.
et je suis d'accord pour la qualité du moment passé ensemble donc....on avance à pas de fourmi.
ça n'a pas du être facile pour vous tout ce passage.

* mirabelle, d'accord!!! ;)

* agathe, pas marrant non plus ton pb!
bon mais toi tu te prives de choses que tu connais, c'est peut-être encore plus dur.
lui se prive, à notre sens, de choses qu'il ne connait pas...et ne mange que des aliments plaisirs sauf que la routine finit par émousser le plaisir!

* théonie, donc ça laisse de l'espoir!!! ;)
merci pour ton expérience !

* covaly, c'est ces sentiments extérieurs qui sont dur à gérer, tu les décris bien. parce que moi j'encaisse ou je dis suivant les cas, mais à côté de moi, lui, entend et comprend les sous-entendus....c'est là où c'est vicieux.
et quand je sors un paquet de chips parce que je veux qu'il mange quelque chose et qu'il y a d'autres enfants, je sais aussi que je mets le brol parce que tous les mômes veulent des chips et ne veulent plus manger ce qu'il y a dans leur assiette....et en attendant je fais quoi?? je le stigmatise encore plus en l'envoyant manger en dehors de ses pairs???

* les funambules, les choses sont simples à dire si on les dit comme elles sont ;)
oui c'est encore plus difficile à gérer d'ici, tu connais! pour lui, comme moi, la france est une pause.

* poppy, rien que pour ta conclusion je ne regrette pas d'avoir écrit. c'est important pour eux, pour être entendu.
merci.

* lounatine, on ne peut qu'avancer non? ;)

* katell, j'ai gagner en maitrise de moi c'est clair...mais quand on veut, on peut ;)
et oui quelle chance d'avoir des enfants qui mangent voire dévorent, heureusement que sur les 5, je n'en ai qu'un comme ça!
léontine a suivi....mais elle mange beaucoup plus de choses que simon, le truc c'est qu'il ne faut pas mélanger non plus: le poulet a côté des pdt, c'est sacrilège!!!!

* alice, j'avais dit...et le temps à passer!
la dernière victoire en date: un macaron l*duré au choc noir!
il a fallu que je lui explique que c'était comme mon biscuit au choc (tu parles!!!) mais qu'ils l'avaient "construit" différemment mais que le goût était le même....
il a consenti à croquer une mini-bouchée, en avançant les dents et en ayant peur du contact....j'ai tourné la tête, et il m'a quasiment croqué les doigts en s'emparant de la fin du macaron: j'étais sûre de mon coup, je savais que s'il consentait à goûter, il aimerait....
je peux te dire que pour moi c'était fiesta!

* edith, c'est toujours bon de ne pas se sentir seule dans ce cas, merci pour ton témoignage ;)

* capucine, ici aussi j'avais réussi pour les "frites vertes au ketchup" ;) mais plus moyen!
pas facile non plus chez ton petit fils. et oui ici aussi mini ration et on se ressert.
bon courage!

* kangourou_roux, oui c'est une vraie chance même si bien sûr il y a des préférences alimentaires! et heureusement ;)

* camille, et bien j'aurai aimé que tu développes ;) mais déjà être comprise c'est énorme!

* merci gaellou ;)

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus