Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 08:00

de quoi méditer tant et plus chaque jour.... 

IMGP7304-1.jpg

IMGP7299-1.jpg

IMGP7303-1.jpg

IMGP7302-1.jpg
une journée après la pluie - dakar - octobre 2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamou 31/10/2010 00:05


je me penche, je me penche, je me penche beaucoup....tout près, tout loin, je me penche....

liseret 20/10/2010 00:05


Malheureusement, ces images sont notre quotidien au Sénégal. On aimerait agir, mais quand on n'a pas l'avantage du nombre ou de la représentativité...En attendant, le coeur souffre de vouloir faire sans le pouvoir (pour l'instant).

Patate pas douce 19/10/2010 00:05


Je crois qu'on a tous une parcelle de ce Dakar pas très loin de nos fenêtres... il faut souvent se pencher un peu et ouvrir les yeux...

Laurence* 18/10/2010 00:05


J'ai fait écho à tes photos sur mon blog...

km17 16/10/2010 00:05


Premier commentaire mais fidèle de votre blog depuis très longtemps, j’écris ces quelques mots ... car ces photos me touchent et me donnent une émotion intense... Celle de mon enfance et adolescence passée en Côte d'Ivoire .. Même si elles sont d'un autre pays proche, ce sont les mêmes images plus de 25 ans après mon départ de ce pays aujourd'hui dans un triste état... mais je suis ravie de toutes ces années en Afrique et je remercie mes parents d'avoir travaillé toutes ces années en Afrique. Car rien ne s'oublie... et quelle ouverture d'esprit . Mon seul regret ... est que mes filles ne connaissent pas autre chose que la France... mais je m'efforce tous les jours de leur dire combien elles ont de la chance de vivre ici , qu'il faut en avoir conscience .. Sachez que plus tard vos enfants seront différents et des "hommes debout " après avoir vécu l'Afrique . Il en reste toujours quelque chose... en tout cas moi une vraie sensibilité , un amour fou de la vie malgré les épreuves difficiles de la vie et toujours l'espoir d'un jour meilleur ... demain.

leocadie 16/10/2010 00:05


y a les mêmes ici a qq mètres de mon quartier que tu connais...
Je me fais souvent les mêmes réflexions que chacune quand je passe devant tous les jours...
ça permet de relativiser c'est vrai mais on ne bouge pas plus pour que ça change pour autant...
Et ce qui me frappe le plus souvent c'est qu'eux ceux qui vivent là semblent souvent moins troublés que nous par leur vie!

♥MilleEtUnAnges♥ 16/10/2010 00:05


Ca laisse effectivement songeur!
L'Afrique.....
Mais il y a des bidonvilles partout .Quand nous vivions à Fort De France c'était pareil.Un fossé énorme entre les classes sociales..
Que dire sinon se dire que nous sommes bien lotis finalement fasse à eux et que parfois nous nous faisons bien du tracas pour pas grand chose.
Bon week-end Silo!

valérie:covaly 15/10/2010 00:05


Il y aurait tellement à dire... :)

raphaelle 15/10/2010 00:05


Je connais bien les sentiments que ça provoque au fil de nos vies dorées... après 13 années de Brésil j'ai aussi appris que nous ne changerons pas le monde mais que l'indifférence est la pire des choses.... faire à son niveau, jamais trop, se mettre les idées en place lors de coup de blues parfois un peu stupides....
Respirez un bon coup souvent... se dire aussi que ces gens malgrè leur galère arrivent à faire face et à sourire et partager ses rires si on peut avec eux... je ne connais pas l'Afrique mais il est très facile au Brésil de se mêler à eux, d'échanger...
bises Laurence

Dumè 15/10/2010 00:05


Cest clair que cela permet de se "remettre la tete a l'endroit".
Mais, Tu ne peux pas imaginer combien cela me manque.
Bizz la belle.

silo 15/10/2010 00:05


* andrée, j'ai tellement retrouvé mes petites ombres d'ici dans le billet de karine....et non bien sûr la misère n'est pas juste loin, elle est partout en france sous nos fenêtres mais moins "visible", ça la fout mal chez nous de "voir" cette misère...ici elle est le lot de la majorité.
on vit dans ce contraste, plus ou moins bien, certains ferment le coeur et d'autres vivent avec en gardant leur coeur vivant.
pour les enfants, ils voient, ils posent des questions parfois suivant les âges, ils savent qu'ils sont du bon côté maintenant il ne s'agit pas non plus de culpabiliser de ce qu'on a. je pense que ces images s'impriment pour toujours et qu'elles font leur chemin et leur ouvre l'esprit et le coeur. maintenant je n'ai pas assez de recul pour dire ce qu'ils en feront.
il est difficile pour ma part de parler de cette vie d'expatriés parce qu'on n'est pas forcément entendu, parce que les gens préfèrent juger et toute la difficulté est là. karine en a subit les conséquences avec son billet et ça fait mal.
les différences doivent nous enrichir mais je crois que le bilan se fait après quand on est revenu, ici je vis, j'aide quand je peux, je sais ma chance et je les vois chaque jour...eux aussi nous voit vivre chaque jour en face de chez eux et ça j'imagine à quel point c'est dur.

silo 15/10/2010 00:05


* laurence*, j'imagine oui que tu connais aussi....hélas

* lapomponne, à dakar?

* l'ange mimosa, il serait temps que chacun en prenne conscience je crois. et oui c'est violent chaque jour....

* celthigo, ça permet de relativiser c'est certain.

* armelle, oui partager.

* ellemme, ça frappe certainement plus fort ici et la misère n'est pas moins pénible au soleil....

* transparences, complètement d'accord!

* artycho, il n'y a rien à dire....je crois.

* fredouille....oui!

* céc' si seulement....

* les funambules, tu vis cette réalité là comme moi et tu sais, et oui ils sont droits comme des i et ça donne des leçons.

* théonie, oui, mais la majorité des "biens nés" l'oublie trop!

* lilou, juste s'en souvenir quand on pense que rien ne va.

* martine, la corniche et les quartiers résidentiels ne sont qu'une petite représentation de dakar, la face touristique qui fait vendre....mais la misère à partt!

* sophielastyliste, mon message est bien celui-là...eux ne se soucient pas de leur retraite qu'ils n'auront pas même s'ils arrivent à cet âge. leur souci est juste de vivre demain....

*

andrée 15/10/2010 00:05


tes photos me font penser au billet de madame chocolat intitulé les petites ombres... et aussi au livre que je suis entrain de lire dont l'intrigue se passe en Afrique du Sud... sauf qu'en fait cela signifierait que la misère, le dénuement, c'est en face de chez toi, bien loin de chez moi... ce qui est un leurre bien sûr...
je me demande souvent comment vous vivez dans ce contraste et dans cette complexité, je me demande comment tes enfants vivent leur différence... ça ne doit vraiment pas être facile... j'avoue que je suis toujours intriguée par la vie des expatriés, vous êtes nombreuses les blogueuses à être dans cette éloignement... à chacun des retours de P. de ses voyages au bout du monde (Japon, Chine, Brésil, Dubaï...) je me demande ce que l'on retire de toutes ces différences...

bises Silo

sophielastyliste 15/10/2010 00:05


....Et pendant ce temps en France on râle pour une retraite reculée de deux ans à peine....Je souhaite à tous ceux qui pleurnichent de voir de telles photos témoignages d'un monde si inégal...

Martine 15/10/2010 00:05


J'ai eu un appel de BKO hier, les inondations sont dramatiques à Tombouctou, Mpoti et aussi dans les quartiers en banco de Bamako. On en parle jamais en France...la sécheresse+ pluies diluviennes = catastrophe


Merci de rappeller que Dakar ce n'est pas que la Corniche ( & encore)

lilou 15/10/2010 00:05


on le sait pourtant mais on ferme les yeux trop souvent...mon education judeo chretienne me fait dire, "ce n'est pas possible, je vais le payer d'avoir ete aussi lucky et de n'avoir rien fait..." et je continue a ne pas faire fructier mes talents....argh!

merci

théonie 15/10/2010 00:05


Oui, on est né du bon coté mais le problème est que la plupart des humains sont nés du mauvais coté !

les funambules 15/10/2010 00:05


A chaque fois que je les vois, à chaque fois que je sors de chez moi, il y a cette immense compassion, cette injustice presque honteuse d'être née du "bon" côté de l'hémisphère et la colère aussi parce que je suis urbaniste parce que construire la ville est mon métier et que dans ce pays qui en a tellement besoin, je n'ai pas de travail parce qu'il n'y a pas de budget et d'emploi pour cela et pourtant ce pays est si riche et il y a tant à faire. Et ces habitants sont toujours si dignes, si droits, cela remet les points sur les i direct.

céc' 14/10/2010 00:05


Des photos qui nous aident à voir un peu plus loin que le bout de notre nez et de notre petit confort...

Fredouille 14/10/2010 00:05


C'est vrai qu'il est bon de se rappeler que de l'autre côté de la rue il y a souvent plus malheureux que nous !

artycho 14/10/2010 00:05


Pfiou...dur j'ai du mal à commenter...troublant...

Transparences 14/10/2010 00:05


Je pense qu'on ne mesure pas assez notre chance d'être né "du bon côté".

Ellemme 14/10/2010 00:05


Une fois de plus, nos pensées se rencontrent .. Je pensais à ça, il y a un quart d'heure en rentrant chez moi et en voyant traverser des piétons.. et je pensais à eux, qui partagent le même pays, la même ville, et même le même quartier que moi, et qui ont des préoccupations tellement plus terre à terre.. Il y a vraiment beaucoup de choses pour lesquelles nous sommes privilégiés, et c'est bien de se le rappeler..

Armelle 14/10/2010 00:05


relativité...
images à partager...
merci et bonne soiree!

celthigo 14/10/2010 00:05


oui, en effet, tout de suite on relativise. une chose que j'ai tendance à faire souvent quand ça va "mal" et de suite ça me remet d'équerre...

celthigo 14/10/2010 00:05


oui, en effet, tout de suite on relativise. une chose que j'ai tendance à faire souvent quand ça va "mal" et de suite ça me remet d'équerre...

l'Ange Mimosa 14/10/2010 00:05


ces images ont beau être celles d'un moment calme, d'une tâche ménagère ordinaire, elles sont d'une grande violence je trouve. Et je mesure d'autant plus ma chance, celle de mes enfants, d'avoir un toit au-dessus de nos têtes, quel que soit le temps qu'il fait, nous sommes à l'abri de bien des choses.

lapomponne 14/10/2010 00:04


Et c'est par là que je suis née....

Laurence* 14/10/2010 00:04


Whaouh ! Effectivement, ça laisse songeur... Ici, ce n'est pas en face de chez moi, mais il y en a des pareilles à moins de 500 m. ... Allez, j'exagère peut-être un peu : je crois qu'elles sont un poil plus solide... un poil seulement... (genre planches et tôles plus homogènes...)

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus