Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 08:00

IMGP3962_1

...si suite il y a un jour en France??

parce que rien n'a hélas changé depuis ce billet, comme la fin de vie de Chantal Sébire l'a encore démontrée ces derniers jours....

Ma position sur le sujet, elle, n'a pas changée en 15 ans et j'espère qu'un jour les choses changeront enfin...

Et oui, il arrive qu'on rencontre des personnes humaines face à cette douleur et qui font, avec l'accord du malade quand c'est possible et celui de la famille sinon, ce qu'il est possible de faire.
Merci à eux.


  même plage, un an et quelque après  - décembre 2007

Partager cet article

Repost 0

commentaires

manuela 30/03/2008 00:49


J'ai vécu ce drame il y a des années maintenant et le calvaire de chantal sébire m'a rouvert le coeur, à peine cicatrisé. J'avais mis aussi un mot sur mon blog pour parler de ma peine et de ma colère, quand pourrons nous décider de partir sereinement avec nos proches ? J'ai trouvé aussi chez toi de jolis mots, de jolis photos, des petits morceaux de vie. Avec mon amitié.

insouciance 29/03/2008 00:49


Cette histoire m'a profondément touchée...Je partage ton opinion...Petite pensée pour cette Dame et son courage...

Isapurple 24/03/2008 00:49


Mourir dans la dignité...c'est bien de cela dont il est question. Ce droit,car c'en est un pour moi, est bafoué par de hautes autorités qui ne méritent pas leur place dans ce débat...On peut se poser la question de savoir alors où s'arrête la liberté individuelle dans une société hyper matérialiste qui privilégie le profit et lèse l'humain tout simplement."Les choses ont un prix, seul l'homme a une dignité" Emmanuel Kant.

camomille 23/03/2008 00:49


je voulais aussi rajouter que docteur et famille abordent tout ça de façon diamétralement différente. L'enjeu est si différent pour les uns et les autres. Il faut respecter le malade et la famille avant tout, que ce soit dans un sens comme dans l'autre. En réflexion au commentaire de capo, je me demande de quel droit certains médecins peuvent décider si une vie mérite d'être vécue ou non.

SierraMoon 23/03/2008 00:49


mais surtout la laisser en paix, elle et sa famille, maintenant -- ainsi que tous ceux/celles qui ont déjà assez souffert...

caporal 22/03/2008 00:49


je ne crois que , comme pour un certain nombre de choses douloureuses , tant qu'on a pas traversé ce type d'épreuve , on continue de tenir le discours inverse , celui du "non" au choix de fin de vie ...combien je comprend que tu sois effrayée , atterée devant cet immobilisme ...et pourtant , il faut aussi reconnaitre les belles dérives qui existent déjà , histoires hallucinantes raconté par des ami(e)s médecins , qui travaillent dans des grands hopitaux parisiens et qui, par souci d'humanisme , donnent la mort à des petits comme des grands en fonction de ce qu'ils estiment être " une vie qui mérite d'être vécu ". on peut comprendre aussi la frilosité des medecins qui veulent se proteger de retomber de la part des familles ...on peut comprendre les 2 parties en fait ...un sujet bien noueux et noué , et bien fragile aussi ,tout comme est fragile la vie ... tout comme sont fragiles les choix liés à la vie ...alors que peut être que non, certes non, pas la vie à tout prix, mais la vie respectée jusque dans la mort, oui . et que la mort ne soit plus un tabou ...avec tout mon respect silo tu le sais , et en espérant avoir trouvé les bons mots sur ce sujet difficile et bien trop large pour moi ...

Cécile 22/03/2008 00:49


Silo pour ton commentaire... Savait-elle qu'il y avait plus d'une poignée d'êtres humains à comprendre son combat ? Je l'espère...

Cassa Cola 22/03/2008 00:48


J'ai effectivement suivi cette triste histoire et j'admire le courage de cette dame qui a choisi de mettre fin à ses jours pour arrêter ses souffrances. C'est une démarche que je trouve légitime mais ce ne sont que de simples mots de ma part, j'ignore ce que je souhaiterais pour moi face à une maladie incurable. Il y a encore beaucoup de progrès à faire en France, et je pense que l'on devrait écouter les malades avec plus d'intérêt. C'est un grand débat mais j'ose dire que je partage ton point de vue.

Marie 22/03/2008 00:48


la loi est en cours ici au luxembourg. elle aurait du être votée il y a 3 semaines. ce qui a fait un foin du tonnerre, le luxembourg n'était pas un pays laïque, mais gouverné par un parti chrétien-démocrate.je travaille dans une clinique privée catholique et les dirigeants sont choqués, outrés, scandalisés d'une telle loi en cours...pour ma part, je suis d'avis qu'une injection de trop, soulageant mais enlevant la vie quand plus aucun espoir de mieux n'est plus possible n'est pas un crime, loin de là, c'est offrir à cette personne en fin de vie une fin digne, une fin moins horrible qu'une fin "naturelle".... après il existe une voie soit-disant alternative, celle des soins palliatifs... qui à mon avis ne sont à opposer à celle de la mort "anticipée" mais à pratiquer en parallèle... vaste débat, vaste sujet...

madame la fée 22/03/2008 00:48


comme d'habitude tes mots sonnent juste, vrai.les mots ne sortent pas mais ma pensée bouillonne.

La Truffe 2 ! 22/03/2008 00:48


Oui.... 100% d'accord avec Toi. Mon oncle est souché depuis.... 13 ans maintenant sur un lit d'hopital, sans rien bouger d'autre que ses yeux. ses larmes coulent à longueur de temps mais pour le moment, sa femme n'a fait fait ce type de démarche. Et les médecins..... se protègent.... pourtant rupture d'anévrisme, plus rien n'évoluera...Ma grand mère aussi.... est resté paralysé 5 ans avant que son corps enfin la soulage en allant voir la terre d'en haut....Espérons que cela bouge et vite !

Leocadie 22/03/2008 00:48


ça devrait bouger quand m^me , trop de personne ont pris conscience avec ce drame qu'il fallait avancer sur ce sujet. La France a beaucoup de retard par rapport à ses voisins européens.ce qui me révolte maintenant c'est que l'on cherche à savoir comment est morte Chantal Sébire, tous les examens post mortem que son corps subit c'est pire que tout et les médias sont comme ds charognards...qu'on laisse ses enfants et ses proches tranquilles maintenant ils ont assez souffert!

Cécile 21/03/2008 00:48


Finalement, grâce à ton billet, j'ai trouvé le courage d'écrire la lettre que je voulais lui envoyer... mais je n'en ai pas eu le temps...

lao 21/03/2008 00:48


bien sûr que je respecte la vie, mais respecter l'humain, n'est-cas pas aussi lui laisser ce choix qui ne devrait n'appartenir qu'à lui et à lui seul? ce retour à l'ordre moral en france me révulse!

estrellazul 21/03/2008 00:48


bonjour Silo, je n'ecris jamais dans ton blog (peut etre par mon mauvais français), mais je le visite regulierement, et tes reflexions en ce post, m'ont taguée. Je pense à la douleur des gens qui meurent par un cancer et je me demande: comment peut-etre que la plupart de gens que je connais (et ma grand mére aussi....), ont été tuées par cette maladie? nous sommes en train de empoissoner notre mère la Nature, et aussi l'innocence des enfants, la sacralité, la liberté, et peut-etre que tout cela, provoque cette maladie incurable ? je suis muette en face a la douleur mais mon esprit ne trouve pas la paix.

co de contes 21/03/2008 00:48


je suis dedans..mais du coté..médical..;pas facile..billet sur mon blog..je pense à toi..;

NOHE 21/03/2008 00:48


Trop de peine pour cette femme qui ne demandait qu'une main tendue.

Cécile 21/03/2008 00:48


que je cherche comment aborder le sujet, trouver les mots qui traduiront mes intimes convictions en évitant la colère... En vain... Et comme si sa souffrance ne suffisait pas, voici que même dans la mort, la science la traque pour savoir comment son coeur brisé a cessé de battre... J'espère que quelqu'un lui tenait la main quand elle a senti qu'elle touchait enfin une parcelle de sérénité... Mais ça, aucune autopsie ne pourra le dire...

Emmanuelle 21/03/2008 00:48


je pensais à toi depuis que la demande de Mme Sébire avait réactivé le débat...Affectueusement, Emmanuelle

La Rimule 21/03/2008 00:48


Personnellement (c'est très perso. ce thème) je suis OK avec toi Silo... Je respecte la vie mais je pense aussi que face à la douleur il n'y a parfois qu'une seule issue. J'ai été si triste de voir mon grand-père que j'aimais tant mourir, emporté en qqles mois par un cancer, dans de telles souffrances...Sans commentaires.

silo 21/03/2008 00:48


Titsev, ce sont les 2 décisions qu’il m’a été le plus facile à prendre au vue de la souffrance et de la déchéance physique. Le deuil avait commencé au cours des mois et des semaines précédentes et il ne s’arrête jamais vraiment….Mais je trouve avec le recul qu’il est parfois plus difficile de prendre des décisions d’une banalité à faire peur !

Titsev 21/03/2008 00:48


J'avais étudier cette question en faculté de médecine et il en ressortait que cette décision était très dure à prendre car elle privait la famille de son deuil, de sa période de préparation au "départ".Mais au fond de moi, je crois que si il n'y a pas d'autre solution digne et humaine alors il faut accepter et aider.Bises ensoleillées

maman de sixtine 21/03/2008 00:48


depuis que j'ai lu ton post je suis tristeje n'ai pas non plus changer d'avisla seule solution à la souffrance est la mortje refuse de le croire

Ggb 21/03/2008 00:48


Une des mes tantes est morte il y'a 3 ans à l'âge de 49 ans du même cancer que Chantal Sébire... Elle était infirmière dans un service de gérontonlogie... Je sais qu'elle a beaucoup souffert mais j'espère qu'une collègue lui a tendue la main...

karen 21/03/2008 00:48


elle ne souffre plus, mais elle est partie trop tot...combien dans son cas dans tout le pays ?quelle mentalite d'arriere tout de meme...

Sissou 21/03/2008 00:48


oh que oui !! ma position 'a pas changée non plus depuis ton billet de janvier dernier !!

Lodji 21/03/2008 00:48


Entièrement d'accord avec Natelier. Pour l'avoir déjà vécu de trés près et malheureusement y être à nouveau confronté, je trouve désolant qu'il n'y ait aucune réponse de nos dirigeants face à la détresse de toutes ces personnes malades qui ne demandent qu'une chose, être libre de décider ...

Natelier Gypsie 21/03/2008 00:48


Très touchée moi aussi par ce sujet. Je souhaite plus que tout rester maître de mon corps et de ce que je peux en exiger jusqu'au bout! Dans la vie de tous les jours tout devient déjà de plus en plus difficile, nous sommes de plus en plus dirigés, obligés,gouvernés. Que les "politiques" nous laissent un peu respirer,décider et vivre nos vies plus librement et cela jusqu'au bout, jusqu'à nous laisser le choix de notre fin!!!Merci d'en avoir parlé...et de nous donner ainsi la possibilité de nous exprimer!

Audrey 21/03/2008 00:48


Très récemment j'ai vécu tout cela. Il y a eut accompagnement du corps médical. Il y a beaucoup de personnes qui en France aident ceux qui le désirent à en finir avec leur souffrance mais ce sont des choses que l'on tait. Les personnes héroïques se cachent partout dans des gestes banals du quotidien et d'autres gestes d'amour et curieusement de vie. En fait je trouve que parler de tout cela c'est parler de vie. Je ne savais pas que cela existait avant d'y être confronté, tout ces non dits balayant l'interdit de l'euthanasie. Je suis d'accord avec Camomille, derrière de grands discours se cachent des êtres de chair et de sang, pas facile facile tout ça... Mais moi je reste une fervente adepte de la pleine possession de son corps, dit elle en ne signant pas comme d'habitude ;) Mais bon Laurence tu vas voir qui je suis toi ;)

camomille 21/03/2008 00:48


Le pire, c'est la souffrance, la douleur sans espoir de rémission. Mais c'est un sujet tellement délicat. A traiter vraiment au cas par cas.

  • : Siloblog
  • Siloblog
  • : un jour des aiguilles, du liberty, des papillons, je suis tombée dans la marmite....
  • Contact

en bref...

parce que la copie ça va un moment et parce que ses mots m'ont soutenue et me soutiendront encore, et en soutiendront d'autres...merci caroline.

"On ne s'offre pas une barrette avec un papillon, une poupée, un modèle, ou un aimant! On s'offre une idée, une fabrication artisanale, un rêve...
Vos productions artisanales, continuez-les et proposez-les à celles qui les aiment et les respectent. 
Et laissez les pâles copies et les vulgaires imitations à ceux qui ont juste besoin de s'attacher les cheveux, ou de faire "comme si que..."
Personnellement, je ne veux pas d'un truc copié made in China, je veux l'objet pensé et précieux qui sort de vos doigts et de vos ateliers.
les merdouilles pompées-volées, non merci!"

caroline G.C 

 

bouton 365

 

 

Nuages--bouton

 

Sophie-Bisenius-Photographie-Banniere-FACEBOOK.jpg

 

 

la plus belle collection de liberty chez stragier

 

 

 

 

vidéos tricot/crochet

 

citronille

 

nils & happy to see you

 

mise en page by Lavande

 

bannière et logo by fred et bilus